Appoline Traoré prépare le lancement de “Frontières” à Abidjan

566 0

En prélude à la grande première abidjanaise de sa dernière production cinématographique multi-primée au dernier FESPACO, la réalisatrice et productrice burkinabè, Apolline Traoré, séjourne depuis quelques jours dans la capitale économique ivoirienne. Cet événement est prévu pour le 29 septembre 2017 au palais de la culture de Treichville à Abidjan. La nouvelle a été donnée au cours d’un MasterClass organisé au profit des étudiants en actorat de Hollywood Academy au Club Municipal des 2 plateaux, à Cocody, Abidjan, le samedi 12 août dernier.

Dans la peau d’une formatrice avertie et expérimentée, Appoline Traoré a insisté en face des étudiants en actorat d’Hollywood Academy sur l’importance cruciale de la formation sans laquelle un talent d’acteur et d’actrice ne pourrait véritablement éclore.

“En tant qu’acteurs et actrices, votre premier ami devrait être votre miroir qui est le seul apte à vous dire la vérité sur votre talent. Je vous exhorte à vous former, former et vous former car les challenges sont énormes et la sélection est plus que rigoureuse”, a conseillé Appoline Traoré à ses étudiants d’un jour.

Répondant aux questions des journalistes invités à ce Masterclass sur les raisons de sa présence à Abidjan, Appoline Traoré a révélé être là en vue de ‘’ la grande promotion de ‘’Frontières’’ et préparer la grande première du film qui aura lieu le 29 septembre 2017, étant donné que la Côte d’Ivoire est coproductrice du film’’, a-t-elle expliqué.

“Frontières” relate l’aventure périlleuse de quatre femmes commerçantes du Sénégal au Nigeria. Il s’agit d’un périple de sept jours qui va conduire à la traversée  de cinq pays africains, Sénégal, Mali, Bénin, Burkina Faso et Nigeria. Apolline Traoré, dans un récit tragi-comique raconte les entraves à la libre circulation des biens et des personnes.

À la 25e édition du Festival panafricain du cinéma de Ouagadougou, elle y est repartie avec deux prix spéciaux. Le premier : le prix spécial CEDEAO de l’intégration pour le meilleur film ouest-africain. Le deuxième : le prix spécial Félix Houphouët Boigny.

Rendez-vous donc le 29 septembre 2017 au palais de la culture de Treichville à Abidjan pour la grande première de “Frontières”.

Kouamé L.Ph. Arnaud KOUAKOU                                                                                                                                 Burkina24



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *