Année scolaire 2016-2017 : Les meilleurs élèves du Burkina récompensés

2478 0

81 élèves dont 21 filles ont été reçus et félicités par le président du Faso Roch Marc Christian Kaboré au cours d’une cérémonie de récompense à Kosyam ce vendredi 18 août 2017.

La célébration de l’excellence scolaire récompense les élèves les plus méritants qui se sont illustrés au cours des différents examens sur le territoire national. Ces élèves sont issus des écoles primaires, collèges et lycées publics ou privés du Burkina.

Pour entrer dans le carré des élus, les élèves devaient avoir une moyenne d’au moins 16/20 au BEPC, 15/20 au BEP et au Baccalauréat,  14/20.

Le palmarès 2017 a retenu 81 lauréats dont 21 filles. Ces chiffres, a dit Minata Ouédraogo, présidente du comité d’organisation, « nous interpellent à redoubler d’ardeur dans l’éducation des filles car beaucoup d’efforts ont été réalisés pour l’accès à l’école des filles, mais  l’achèvement reste une préoccupation pour notre système éducatif ».

Ouédrogo Ouleymato Rakiéta Mélaine Elsa du collège de Tounouma, région des hauts bassins , première nationale au Bac D avec la moyenne de 17,38 20

Le ministre de l’éducation nationale Jean Martin Coulibaly n’a pas manqué de souligner les difficultés qui minent l’école burkinabè dans son ensemble. Cette année, a-t-il  relevé, « les attaques terroristes ont aussi privé de milliers d’élèves du  plaisir d’aller à l’école ». Cependant, pour lui, les lauréats du jour sont la preuve que malgré  les crises, l’école burkinabè n’a pas perdu son excellence.

Et l’élève de Dori, Diandé Hamadou, 17/20 de moyenne au BEPC, de corroborer les propos du ministre

Diandé Hamadou, 17 de moyenne au BEPC à Dori

« Les conditions de travail étaient dans l’ensemble difficiles à cause de ces attaques des intégristes qui affectent notre région. Principalement à Dori, il n’y a pas eu d’attaques mais il y a eu des menaces dans les lycées donc la vie scolaire continuait mais dans la peur », explique-t-il.

Le comité d’organisation a innové avec l’attribution de prix spéciaux à quatre élèves du Sahel, zone la plus affectée par les attaques, qui se sont illustrés avec de bonnes moyennes aux BEPC et CEP, malgré ces conditions difficiles.

Au titre des prix spéciaux toujours, des prix ont été décernés aux élèves vivant avec un handicap visuel et auditif.

 


Des cadeaux

Ces lauréats sont repartis les mains chargées de cadeaux en nature et numéraire.

-CEP : une attestation, un kit scolaire, 50 000 F CFA

-BEPC : une attestation, une tablette et 100 000 F CFA.

CAP : une attestation, une tablette et 120 000 F CFA

BEP : une attestation, une tablette et 130 000 F CFA

BAC professionnel : une attestation, un ordinateur portable et 150 000 F CFA

BAC toutes séries :  une attestation, un ordinateur et 200 000 F CFA. Les titulaires du baccalauréat bénéficient tous d’une bourse nationale.


Le chef de l’Etat a annoncé à la cérémonie l’octroi de 50 000 F CFA supplémentaires pour le CEP, à chaque lauréat du CAP et du BEP, 150 000 F CFA aux lauréats du BEPC, au premier de chaque série au baccalauréat 500 000 F CFA et au reste des bacheliers,  300 000 F CFA. Car pour Roch Marc Christian Kaboré,  « les récompenses attribuées à nos meilleurs élèves sont le témoignage de la reconnaissance de la Nation pour leurs brillantes performances ».

En rappel, l’élève  Compaoré Arouna de Manga est le premier sur le plan national au CEP avec 166,5/170 points. Traoré Fiè Victor du collège moderne privé de Toussiana, région des Hauts-Bassins est le major au BEPC avec la moyenne de 18,94/20, pendant que Ouédraogo Ouleymato Rakiéta Mélaine Elsa du collège de Tounouma, région des Hauts-Bassins, est la première nationale au BAC avec la moyenne de 17,38/ 20.

Revelyn SOME

Burkina24



Article similaire

COMMUNIQUE NECROLOGIQUE

Posté par - 27 mai 2016 0
Le Naaba BAONGHO et famille à YAKO Les grandes familles DIENDERE, BONKOUNGOU, OUOBRAOGO, YELKOUNI, KISSOU, SAABA et ROUAMBA à Song-Naba…

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *