Prière du vendredi :Grande mobilisation aux encablures du Café Aziz Istanbul

De nombreux musulmans ont pris part, ce 18 août 2017 à Ouagadougou, à la grande prière du vendredi à Ouagadougou,  à la Mosquée située à une centaine de mètres du Café Aziz Istanbul, cible d’une attaque terroriste survenue le 13 août 2017.

La prière a essentiellement porté sur l’attaque du Café Istanbul. L’imam du jour, Docteur Mohamed Isaac Kindo, dans ses prêches, a saisi l’occasion pour réaffirmer qu’« il n’est nulle part conseillé, dans la tradition du Prophète Mohamed (Paix et Salut sur lui) de tuer pour la religion ». Le Jour de la Résurrection, poursuit le grand imam, chacun récoltera ce qu’il a semé sur terre.

« Dieu a toujours ordonné de faire le bien et de s’éloigner au maximum du mal. Cette attaque du 13 août 2017 est un acte très grave. Il s’agit d’un acte contraire aux principes de l’islam. Les musulmans sont touchés comme tout le monde. Nous laissons cette affaire à Dieu. Nous savons aussi que rien ne se fait sans la volonté de Dieu », a sermonné le savant musulman, l’air navré.

Il a fait savoir que plusieurs musulmans burkinabè et étrangers ont péri dans l’attaque, et pas des moindres. Deux érudits koweïtiens, venus au Burkina pour prêcher la parole de Dieu, et des chercheurs ressortissants de Bobo-Dioulasso, étaient en effet dans ce restaurant considéré comme « Halal ». Des biens ont également été détruits et de nombreux blessés ont été enregistrés.

« Paix à l’âme des disparus. Prompt rétablissement aux blessés », a souhaité l’imam de la grande mosquée sunnite de Ouagadougou. Ce qui s’est passé, selon lui, prouve que le terrorisme n’a rien à voir avec l’islam. « C’est Dieu seul qui détient la vérité sur tout. Faisons ce que Dieu a dit de faire et éloignons-nous de ce qui est proscrit ». Dr Kindo a souhaité une paix durable au « Pays des Hommes intègres » et partout ailleurs.

Les musulmans ont aussi prié pour que Dieu donne plus de force aux Forces de défense et de sécurité, guide les dirigeants du pays sur la bonne voie et guide tout le monde sur le droit chemin. Les quelques personnes rencontrées au lieu de la prière de ce vendredi 18 août ont affirmé ne pas avoir « peur des terroristes ». Les terroristes, selon l’un d’eux, ne font que dénigrer l’image de la religion musulmane. Leur objectif, c’est de diviser les populations, mais, « c’est Dieu qui a toujours le dernier mot« , est convaincu cet homme d’environ 45 ans.

Noufou KINDO

Burkina 24



Noufou KINDO

@noufou_kindo s'intéresse aux questions liées au développement inclusif et durable. Il parle Population et Développement.

Articles similaires

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page