Attaque du Café Istanbul : Une forte délégation sénégalaise reçue par Roch Kaboré

623 0

Le ministre sénégalais de l’intérieur et de la sécurité publique, Abdoulaye Daouda Diallo, a été reçu en audience ce samedi 19 août 2017 au Palais de Kossyam par le Président du Faso, Roch Kaboré.

Le Secrétaire d’Etat à la communication, Yaseham Mbaye, le Directeur général de la Police nationale, trois Généraux, le Directeur de la protection civile et le Chef de cabinet du ministre de l’intérieur font partie de la délégation sénégalaise reçue par Roch Kaboré ce 19 août 2017.

Cette visite au Burkina intervient une semaine après l’attaque terroriste du Café Aziz Istanbul et au moment où le « Pays des Hommes intègres » vient de perdre son Président de l’Assemblée nationale, Salifou Diallo. La délégation sénégalaise est porteuse d’un message de condoléances, de soutien au peuple burkinabè et surtout de partage de vision de lutte contre le terrorisme.

« Nous sommes venus sur instruction du Président de la République du Sénégal, donc porteurs d’un message de condoléances au peuple burkinabè, au premier rang duquel le Président du Faso, pour partager la douleur qui a frappé le peuple frère du Burkina. Au moment de notre arrivée, nous avons été encore informés de cette mauvaise nouvelle qui frappe encore une fois le peuple burkinabè, c’est-à-dire la disparition du Président de l’Assemblée nationale.

C’est avec beaucoup de peines que nous apprenons tout cela. Mais, nous avons ce devoir justement de venir partager ces peines au nom du peuple sénégalais avec le Burkina Faso, mais aussi, venir avec un message de soutien par rapport d’abord à toutes ces difficultés, surtout partager cette vision de lutter résolument contre le terrorisme qui est aujourd’hui quelque chose à extirper de notre sous-région » (Abdoulaye Daouda Diallo, ministre sénégalais de l’intérieur et de la sécurité publique)

A entendre le ministre de l’intérieur, la composition de la délégation qui l’accompagne justifie « amplement » la posture de l’Etat sénégalais à tout faire pour que le terrorisme soit mis hors de la sous-région.

Il a soutenu que pour lutter véritablement contre ce fléau, les différents pays ont besoin de l’information, de la coopération et une volonté commune de la sous-région.

Noufou KINDO

Burkina 24



Noufou KINDO

@noufou_kindo s'intéresse aux questions liées au développement inclusif et durable. Il parle Population et Développement.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *