« Salif, nous veillerons à ce que la patrimonialisation du Burkina ne puisse pas être effective »

Ceci est une déclaration de l’Association pour la Renaissance d’une Citoyenneté Nouvelle (ARCN) sur le décès de Salifou Diallo.

A l’annonce de la triste nouvelle qu’est la disparition de Salif DIALLO, Président de l’Assemblée nationale et du MPP, l’Association pour la Renaissance d’une Citoyenneté Nouvelle (ARCN) a été choquée et ses militants, à travers ma modeste personne, présente à la famille de l’illustre disparu ses condoléances les plus attristées.

La faucheuse a, cette fois – ci, arraché un pilier du pouvoir politique actuel et nous invitons tous les acteurs de la scène politique nationale, malgré le choc, à se surpasser pour continuer le combat mené par l’illustre disparu. 

Outre le fait que Salif ait fait et refait plusieurs équipes gouvernementales passées et présentes, il faut aussi retenir qu’il a surtout servi de goupille à la solution de plusieurs crises majeures. Son départ définitif de notre milieu va donc être ressenti encore pendant longtemps.                                                                                                                          

L’ARCN, qui comptait sur Salif pour approfondir certains dossiers dans la connaissance des hommes du Front populaire, de l’ODP et du CDP, est ainsi privée de cette encyclopédie du landerneau politique.

Nous nous en passerons mais, avec un pincement au cœur car, vraiment, nous y tenions.

L’arbre est tombé ; maintenant que va – t-on faire de ce trou béant et surtout de ses branches qui ont été étalées dans toute l’administration burkinabè ?

Salif, nous veillerons à ce que la patrimonialisation du Burkina, combat que tu fus le premier à livrer, ne puisse pas être effective. Ce sera notre meilleure façon de  reconnaitre au moins un de tes mérites dans notre longue quête de la dignité.

Ta franchise nous manquera.

Le Président

El Hadj Mousbila SANKARA



B24 Opinion

Les articles signés B24 Opinion sont soumis par nos lecteurs et/ou des libres penseurs et n'engagent que la responsabilité de leurs auteurs.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page