Sierra Leone: Une semaine après la catastrophe, l’angoisse demeure

522 0

Une semaine après des glissements de terrain, considérés comme la pire catastrophe qu’e Freetown, la capitale Sierra Leonaise ait connue, l’heure est à la réparation des dégats, au bilan et à l’assistance aux rescapés.

Dans la nuit de dimanche 13 au lundi 14 août dernier, après trois jours de pluie diluvienne, les habitants du quartier Regent dans la capitale Freetown, Sierra Leone, sont surpris dans leur sommeil par des glissements de terrain et des torrents de boue. Le dernier bilan dressé par la Croix Rouge fait état d’au moins 499 morts et des centaines de disparus. Tandis que les rescapés ne se remettent pas du traumatisme causé, les secouristes, quant à eux, s’attellent à retrouver, dans la mesure du possible, assistent les milliers de sinistrés et sans logis. Tout ceci non sans l’angoisse de la rebelote d’autant plus que la saison des pluies ne fait que commencer.

« A chaque fois qu’il pleut, on a peur. On pense à ce qui s’est passé et on a l’impression que ça va recommencer », confie à RFI, Unisa, un habitant d’une des zones sinistrées des inondations à Freetown.

Alfred Dumbuya, directeur d’une ONG locale explique qu’afin d’anticiper un éventuel nouvel afflux de déplacés, son organisation a décidé de creuser des latrines supplémentaires.

« Nous nous attendons à plus de pluie. Donc c’est un plan pour parer à un scénario du pire car nous recevons des informations selon lesquels la colline Sugar Loaf est toujours fragilisée et peut-être que d’autres glissements de terrain pourraient se produire, ce qui pourrait être dévastateur », a-t-il également expliqué à notre source.

Les nombreux centres d’accueil ouverts à travers la capitale Freetown sont déjà surpeuplés.

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU                                                                                                                  Burkina24



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *