Burkina # Sénégal : « Vaincre a toujours été notre devise », clame l’UNSE

478 0

L’Union nationale des supporters des Étalons du Burkina (UNSE) a animé une conférences de presse le mardi 29 août 2017 à quatre jours du match aller des éliminatoires de la Coupe du Monde 2018 contre les Lions du Sénégal. Elle a profité de cette occasion pour présenter un lot de matériels offerts par la Fédération burkinabè de football (FBF) pour soutenir l’équipe nationale du Burkina.

Ablassé Yaméogo et Boukaré Tiendrébogo (droite) appellent à la mobilisation le 5 septembre au Stade du 4-Août de Ouagadougou

« Des djembés neufs et résistants, des maracas, un ensemble professionnel de matériel de fanfare d’un coût global de plus de cinq millions neuf cent mille francs CFA sont gracieusement offerts par la Fédération burkinabè de football (FBF) pour renforcer la capacité d’animation de l’UNSE », a dit Boukaré Tiendrébéogo, le secrétaire général de l’Union nationale des supporters des Étalons (UNSE).

Face à la presse  ce mardi 29 août 2017, le secrétaire général de l’UNSE, dans un contexte d’avant-match décisif pour les éliminatoires de la Coupe du Monde Russie 2018, espère qu’avec le soutien de la fanfare ainsi que de l’École nationale de la police (ENP), sa structure pourra faire du Stade du 4-Août de Ouagadougou un enfer footballistique pour les adversaires. 

Le matériel offert par la FBF à l’UNSE devra servir contre le Sénégal

Justement, les Étalons sont classés 1er du groupe D avec quatre points devant leur adversaire direct le Sénégal. Après le premier match prévu le samedi 2 septembre prochain à Dakar, les Étalons recevront l’équipe du Sénégal trois jours après, soit le mardi 5 septembre au Stade du 4-Août de Ouagadougou.

« L’enjeu de cette double confrontation est tel qu’il ouvrira à 75% les portes de la Coupe du Monde Russie 2018 », rappelle Boukaré Tiendrébéogo qui poursuit : « face à ce destin national, la mobilisation de tous les fils et filles du Burkina Faso est plus qu’une nécessité. Elle est vitale ». C’est pourquoi, l’UNSE appelle à une véritable mobilisation des supporters pour ces deux rencontres.

« Le 5 septembre à 18h, dans une union sacrée sans précédent, habillés de blanc ou vert et munis de tout instrument d’animation tels les vuvuzelas, les sifflets en plastique, envahissons  le stade du 4-Août de Ouagadougou et faisons de ce temple sportif un “enfer footballistique” pour nos adversaires dans un  fair-play qui nous a caractérisés ».

Pour le match contre le Sénégal le 2 septembre prochain, l’UNSE estime qu’elle ne pourra pas s’y rendre parce qu’elle n’a pas eu de car après une demande introduite au ministère des sports et des loisirs.

Boukari OUEDRAOGO

Burkina24

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre