Taïrou Bangré à l’UNSE : « Ce n’est pas la peine de polémiquer, de nous diviser »

421 0

Au cours d’une conférence de presse tenue le mardi 29 août 2017 au Stade du 4-Août de Ouagadougou, l’Union nationale des supporters des Étalons affirmait qu’elle ne serait pas à Dakar parce que le ministère des sports et des loisirs lui aurait refusé un car. Le ministre des sports et des loisirs Taïrou Bangré invite plutôt à éviter la polémique et la division.

Le contexte sécuritaire n’est pas favorable à un déplacement de masse des supporters des Etalons du Burkina au Sénégal. C’est ce qu’estime le ministre des sports et des loisirs Taïrou Bangré présent au Portugal dans le cadre du stage de préparation des Étalons. Ces derniers affrontent le Sénégal le samedi 2 septembre prochain. Les supporters de l’UNSE qui comptaient faire le déplacement à Dakar ont reproché au ministère des sports de leur avoir refusé un car.

« Vu le contexte sécuritaire, c’est très difficile. Ce n’est pas évident de faire le déplacement en masse. Nous avons été aussi approchés un peu tardivement. Nous avons eu à discuter de cela. Il faut traverser le Mali et aller. Il faut tenir compte du contexte sécuritaire. On a ce souci. Si quelque chose arrivait, on se tournera encore vers nous pour dire qu’on n’a pas pris toutes les dispositions », a répondu Tairou Bangré.

Il estime avoir trouvé une solution pour que les Étalons ne soient pas orphelins au Stade Léopold Sédar Sengho ce samedi : « Je pense le mieux pour nous, c’est d’organiser la diaspora, les supporters comme ce qu’on a commencé (…) ». Il souligne d’ailleurs que des supporters burkinabè résidents au Cap Vert souhaitent faire le déplacement. L’UNSE avait aussi confié que les supporters burkinabè au Sénégal, en Mauritanie et en Gambie s’organisaient déjà.

Pour Taïrou Bangré, les supporters burkinabè doivent plutôt se concentrer sur le match retour prévu à Ouagadougou le mardi 5 septembre et taire les divergences.

« Au match retour, que les supporters se mobilisent davantage pour apporter leur soutien à cette équipe qui en a vraiment besoin. Sinon, on ne refuse rien. Si on a les moyens de le faire, on le fait. Souvent, on est coincé. Il faut qu’on se mobilise davantage pour soutenir les Étalons. Ce n’est pas la peine de polémiquer, de nous diviser pour ça », conseille le ministre Bangré.

Les Etalons du Burkina, eux, quittent Porto le jeudi 31 août pour le Sénégal.

Boukari OUEDRAOGO

Burkina24

Il y a 1 commentaire

  1. il faut se démarquer de ces genres d’associations qui compte plus sur les aides étatiques pour vivre au lieu d’en faire un appui. il faut intéresser à leur mode de ressources pour mieux se situer car toute association compte d’abord sur cotisations de ses membres pour financer ses activités et non forcer les autres à supporter les financements de leurs activités. il ne sommes plus au temps du parti-état CDP avec MAHAMADI KOANDA , membre l’une des branches de cette association qui se comportait comme un ministre bis des sports. il est temps de dire QUE SUPPORTER N’EST SYNONYME DE SUBSTITUTION.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre