Togo: Le parti au pouvoir remplace l’opposition dans les rues

603 0

A la suite des meetings organisés par l’opposition togolaise et ayant coûté la vie à deux personnes, les partisans de l’Union pour la République au pouvoir (Unir), le parti de Faure Gnassingbé, ont battu le pavé de la capitale Lomé, ce mardi 29 août  2017 «pour défendre la paix et les institutions», comme le rapporte RFI. 

Les responsables de l’Unir, le parti au pouvoir au Togo, entendaient dénoncer à travers cette marche dite citoyenne et républicaine, les discours outrageants, les appels à la haine, à l’intolérance et à la révolte qu’il reproche à l’opposition et principalement au Parti national panafricain, depuis ses manifestations du 19 août dernier.

Il était alors donné de lire sur les pancartes des militants de l’Unir associés à cette marche, des écrits du genre, « Oui à l’unité et à la cohésion nationale », « Non au repli identitaire », « Oui aux réformes dans la paix et le dialogue ».

« A partir d’aujourd’hui, nous serons plus actifs pour défendre nos valeurs… Quand le tigre dort, il n’est pas mort», avertissait Georges Kwawu Aïdam, le premier vice-président du parti au pouvoir.

Kouamé l.-Ph. Arnaud KOUAKOU                                                                                                                                      

Burkina24



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *