Bobo : Que s’est-il passé à l’hôtel Sissiman ?

1360 0

Une manœuvre inhabituelle des forces de défense et de sécurité à l’hôtel Sissiman dans la soirée du 1er septembre 2017 a éveillé des rumeurs d’attaques dans la ville de Bobo-Dioulasso. Le ministère de la sécurité, dans un communiqué, a assuré qu’il s’agissait d’un exercice. 

Exercice ou réelle opération sécuritaire à l’hôtel Sissiman, dans la soirée du 1er septembre 2017 ? Le ministère de la sécurité, après que toutes les folles rumeurs aient couru, a annoncé dans un communiqué, que la gendarmerie nationale a procédé à une simulation de riposte contre une situation d’attaque terroriste dont le but est “d’aguerrir” les forces de défense et de sécurité. Les populations auraient été averties plus tôt par des communiqués avant la manœuvre. 

« Ce n’est qu’un renforcement du dispositif sécuritaire, qui serait en cours », avait également indiqué sur sa page Facebook, la direction de l’hôtel.

Telle est la version officielle. Mais de l’avis de certains clients de l’hôtel, l’exercice a semblé plus vrai que nature et avait plutôt l’air d’un véritable contrôle en bonne et due forme. Toutes les chambres ont été fouillées. S’agissait-il d’un vrai contrôle ? Les gendarmes cherchaient-ils réellement quelque chose ou quelqu’un de suspect ?

Du reste, des informations parvenant à Burkina24 laissent croire qu’il ne s’agissait pas d’une simulation mais bien d’une perquisition. Une source sécuritaire contactée a botté en touche mais a indiqué que la vigilance doit être de mise et que la population doit collaborer avec les forces de défense et de sécurité pour parer à toute éventualité.

Quoi qu’il en soit, à la fin de  “l’exercice“, le dispositif sécuritaire de l’hôtel a été renforcé. 

Le Burkina est depuis 2016 en proie à de récurrentes attaques terroristes dont deux ont frappé la capitale Ouagadougou et les autres ont été concentrées dans la partie nord du pays. 

Burkina24



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *