Ouagadougou : Des policiers donnent leur sang

622 0

La Direction générale de la police nationale (DGPN) en collaboration avec l’association “SOS sang ” organise un don de sang qui se tiendra du 05 au 08 septembre 2017 au sein des services de la police nationale. 

C’est à la Direction générale de la police nationale (DGPN) que l’association “SOS sang” a déposé ses valises pour collecter le sang afin de secourir les malades dans le besoin et palier le manque de sang en ce temps d’hivernage. Pour l’opération de collecte à la DGPN, ce sont 70 poches de sang qui sont attendues.

La campagne de collecte de sang s’étendra jusqu’au 8 septembre 2017 dans les autres unités de la Police nationale. Ce mardi 5 septembre 2017, deux équipes de collectes sont sur le terrain dont une à la Direction générale de la Police nationale (DGPN) et une à l’Unité d’intervention de la Police (UIP). Le 06 septembre 2017 au Groupement des compagnies républicaines de sécurité (GCRS), le 07 septembre 2017 au Commissariat central de la Police de Ouagadougou (CCPO) et le 08  septembre 2017 à la Brigade Anti- Criminelle (BAC).   

Pour le Directeur général de la police, Jean Bosco Kiénou, «donner son sang, c’est sauver des vies ». Il a ajouté qu’il y a beaucoup de gens qui sont dans le besoin, dans les infirmeries et dans les hôpitaux et il se doit être animé par un esprit d’assistance de personne. Ainsi, il invite tous les volontaires à donner leur sang.

Quand à Emanoël Kaboré, Directeur du matériel et du budget de la Police nationale, « si tu as eu besoin de sang, tu sauras vraiment quelle importance donner à ce geste qui n’est pas grandiose, mais pour sauver beaucoup de vies», a-t-il déclaré. Il s’engage à donner son sang et à persévérer ainsi il invite tout le monde a donné son sang pour sauver des vies

Pour le président national de SOS sang Jean Bosco Zoundi, « nous sommes en période palustre et les meilleurs  donneurs que sont les élèves, sont en vacances. Les enfants de 0 à 5 ans ont plus besoin de sang. L’association a besoin de 300 poches de sang par jour pour la seule ville de Ouagadougou afin de combler le besoin ».

Alice THIOMBIANO et Yasmine Fabienne SANON (stagiaires)

Burkina 24



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *