Prix du gaz butane et des timbres : Le coup de gueule d’une citoyenne

Ceci est un coup de gueule envoyé à la rédaction par une citoyenne. Elle se plaint des prix de vente anormaux du gaz butane et des timbres.

Il s’agit de la vente illicite du gaz, notamment la bouteille de 6 kgs  que j’utilise généralement. Hier je suis sortie pour m’en procure. Je suis à la Patte d’Oie. Je suis allée à la station (d’une société de distribution, ndlr) à Ouaga 2000, il m’a dit que c’est fini mais de venir le lendemain entre 8 h 00 et 9 h 00.

J’ai pris la route pour Pissy et au marché de Pag-la Yiiri, il y en avait suffisamment chez les trafiquants à 2 500 F CFA.

J’ai une fois discuté avec les revendeurs agréés sur cet état de fait et ils m’ont dit que même si les trafiquants  venaient à vendre le gaz à 5 000 F CFA, nous serions obligés d’acheter.

Je leur ai dit que le gaz est actuellement subventionné au Burkina Faso. Ce qui veut dire que le prix réel du gaz n’est pas 2 000 F CFA mais c’est une subvention. Et je leur ai dit que je ne comprends pas pourquoi on essaie d’aider la population la plus démunie et c’est une tranche de cette population elle-même qui agit ainsi.

Il en est de même pour le prix du timbre. Mon fiston de 16 ans est allé une fois au commissariat pour légaliser un document, et on lui a tendu un timbre où il est écrit 200 F CFA et le trafiquant lui dit « qui est fou, je le revends à 250 FCA pour en tirer un bénéfice ». Quelle éducation laisserons-nous à cette génération montante ?

Qu’est-ce que la Ligue des consommateurs pourrait faire pour résoudre le problème de gaz et de timbre ?

Une citoyenne  

B24 Opinion

Les articles signés B24 Opinion sont soumis par nos lecteurs et/ou des libres penseurs et n'engagent que la responsabilité de leurs auteurs.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page