Togo: L’opposition doute du dialogue et appelle à de nouvelles manifestations

L’opposition n’en démord pas après ses manifestations de la semaine dernière. Ce mardi 12 septembre, elle a encore appelé ses “militants et la population” à de nouvelles manifestations pour exiger la démission du chef de l’Etat qui a promis des réformes constitutionnelles.

Sous la pression de la rue, le président Faure Gnassingbé a annoncé que son gouvernement avait finalisé un projet de loi de modification constitutionnelle qu’il proposerait au Parlement.

L’opposition n’accorde plus de crédibilité aux promesses du pouvoir togolais et compte remettre la couche ce mardi 12 septembre en manifestant devant le Parlement qui devra se réunir pour une session extraordinaire pas forcement pour étudier le texte de la modification constitutionnelle en question. L’opposition togolaise réclame depuis plus d’une décennie, la limitation à deux du nombre de mandats présidentiels et un scrutin à deux tours.

Les 14 partis de la coalition en plus de la manifestation de ce jour, projettent multiplier les initiatives « dans les rues » pour obtenir en fin de compte le départ de Faure Gnassingbé au pouvoir depuis 2005 suite à la mort de son père qui a dirigé le Togo pendant plusieurs décennies.

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU                                                                                                                                   Burkina24

Source: Africanews



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page