Côte d’Ivoire: 1500 policiers, gendarmes et militaires pour sécuriser la nouvelle rentrée scolaire

 1500 militaires et policiers ont été mobilisés dans le cadre de l’opération ‘’Épervier 3’’, ce jeudi 21 septembre à Yopougon dans l’Ouest de la capitale ivoirienne. Cette opération vise à sécuriser la rentrée scolaire 2017-2018.

Le Directeur général de la Police, le Commissaire Divisionnaire Major Youssouf Kouyaté, a expliqué que l’opération « Epervier 3 » vise à accompagner la rentrée des classes, l’année universitaire et scolaire pour ‘’traiter les questions de criminalité qui leur sont liées’’

‘’L’opération +Epervier+ est un ensemble d’opérations de Police d’envergure qui consistent à lutter contre la criminalité sous toutes ses formes, entre autres, traquer les délinquants, rechercher et détruire les fumoirs, saisir les drogues, les produits pharmaceutiques non enregistrés, les armes à feu ou armes blanches, rechercher les caches de munitions et d’armes, lutter contre le phénomène des enfants en conflit avec la loi, lutter contre les débauches sexuelles’’, a-t-il renchéri.

Les différentes opérations « Epervier I et II » selon les autorités policières ivoiriennes ont considérablement contribué à la baisse des agressions et permis « l’interpellation et la détention de nombreux enfants en conflit avec la loi (Microbes) ainsi qu’à la réduction des vendeurs ambulants sur la voie publique’’.

A en croire le préfet de police du district d’Abidjan, les précédentes opérations, sur la période du 16 mai 2016 au 22 août 2017, ont conduit à ‘’ la destruction de 578 fumoirs, l’interpellation de 36 993 personnes dont 469 déférées, la saisie 45,115 kg de cannabis, 57 grammes d’héroïne, 19 grammes de cocaïne, 11 220 boulettes de cannabis, 1197 armes blanches, 12 armes à feu, 141 munitions’’, a révélé le Commissaire Divisionnaire Joseph Yao Kouamé.

Cette opération censée durer toute l’année universitaire et scolaire, se mue en vacance sécurisée pendant la période des grandes vacances scolaires, a-t-il indiqué.

Selon certains observateurs, l’opération « Epervier 3 » viserait particulièrement à endiguer les vélléités de la Fédération Estudiantine et Scolaire de la Côte d’Ivoire, qui proteste depuis le 11 septembre dernier, date de la nouvelle rentrée scolaire, contre les coûts jugés « démesurés » des frais d’inscription.

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU                                                                                                                                     Burkina24



Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page