Ouaga : Des laveurs de « billets sales » arrêtés par la police

1157 0

Le commissariat de police de Baskuy a mis aux arrêts une bande de présumés délinquants qui escroquaient des honnêtes citoyens au moyen de fausses  coupures de billets de banque.

Le commissaire de police du commissariat de Baskuy Constant Ramdé a révélé, ce 22 septembre 2017 lors d’un point de presse, avoir reçu au sein de l’institution dont il a la charge une personne digne de foi désirant garder l’anonymat le 11 septembre 2017.

Ladite personne a déclaré qu’elle a été approchée par des individus qui détiennent des billets de banque « dits sales » qu’ils désirent laver, si toutefois, elle peut trouver de l’argent pour l’achat des produits de lavage.

Les produits qui servent à duper les “clients”

Suite à cette information, les éléments de la brigade de recherche du commissariat de police à travers des investigations ont mis fin à l’activité d’une bande de présumés escrocs composée de 7 individus.

Selon le cerveau du groupe, le mode opératoire consiste à couper des feuilles de papier rame en forme de billets de banque, les teinter en noir et de faire croire aux usagers qu’il s’agit de l’argent sale issu des institutions bancaires, qu’il fallait laver avec un produit très cher.

Les policiers du commissariat de police de Baskuy invitent les populations à faire attention

Pour donner la crédibilité au faux, les escrocs se procurent des faux billets de banque auxquels ils mélangent des vrais billets.

Une fois la victime appâtée, ils procèdent au lavage des billets sales à l’aide d’un produit préalablement acheté avec l’argent remis par la victime.

A l’issue du lavage, ils remettent à la victime quelques bons billets au préalable insérés dans le lot  des fausses coupures.

Ils disent à la victime qu’il doit donner plus d’argent pour la suite du lavage. Une fois l’argent pris ou si la victime est dans l’incapacité d’en trouver, la bande se disperse.

 Le commissaire lance un appel à vigilance à la population par ces propos : « nous voulons dire à la population de faire attention. L’histoire de « billets sales n’existe pas ». C’est du faux. Si quelqu’un vous approche vous proposant de l’argent sale à laver, il faut faire attention et le dénoncer à la police».

Burkina 24 



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

2018 : Les vœux du MPP

Posté par - 30/12/2017 0
A l’orée de l’année 2018, le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) présente ses vœux aux Burkinabè. Chers concitoyens !…

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *