Michel Rabo: « Le régime déchu se sent aujourd’hui humilié »

482 0

Des organisations de la société civile organisent un rassemblement contre la déstabilisation du Burkina le 1er octobre 2017 à Ouagadougou. A la veille de cet évènement, le Réseau Dignité au service de l’engagement citoyen a fait une lecture de la situation nationale ce samedi 30 septembre 2017. Les responsables du réseau ont informé qu’ils participeront au rassemblement prévu à la Maison du Peuple.

« Le Réseau Dignité soutient toute initiative visant à renforcer l’Etat républicain et participera à cet effet au rassemblement contre la déstabilisation lancé par le Rassemblement des patriotes contre la déstabilisation du Burkina Faso », a déclaré Séni Sana, Président du mois du Réseau Dignité.

Lors d’une conférence de presse tenue ce 30 septembre 2017, les membres du Réseau Dignité se sont prononcés sur l’actualité nationale. Tout en condamnant les nombreuses attaques terroristes perpétrées sur le sol burkinabè, ils ont manifesté leur soutien au gouvernement et aux Forces de défense et de sécurité.

« Nous invitons les autorités à renforcer la capacité opérationnelle et stratégique de nos troupes. Par la même occasion, nous invitons les populations à une véritable collaboration avec les FDS et interpellons les PTF à accompagner l’effectivité des accords du G5 Sahel », a dit le Président du mois du Réseau Dignité.

Concernant l’appel au retour des anciens dignitaires et à la libération des généraux Diendéré et Bassolet, les membres du réseau invitent les inspirateurs de ces « discours » à revenir aux valeurs républicaines, socle du vivre-ensemble, et « avoir quand même une pensée pour les victimes de l’insurrection et du putsch manqué ».

« Nous ne sommes contre personne. Nous dénonçons avec véhémence des manœuvres politicardes dont le but est de restaurer le régime déchu qui se sent aujourd’hui humilié par l’insurrection populaire. Le Réseau Dignité est résolument engagé à la manifestation de la réconciliation nationale qui ne pourrait être effective que dans un climat apaisé où règnent la vérité, la justice, la tolérance, le pardon et la paix sociale », s’est exprimé Michel Rabo, membre du Réseau Dignité.

Par ailleurs, les membres de ce Réseau d’OSC au service de l’engagement citoyen avouent faire confiance aux autorités politiques et judiciaires du Burkina et espèrent que tout le droit sera dit et qu’une justice équitable sera réservée à tout accusé.

Noufou KINDO

Burkina 24

Noufou KINDO

@noufou_kindo s'intéresse aux questions liées au développement inclusif et durable. Il parle Population et Développement.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *