Kenya : De nouvelles manifestations de l’opposition dispersées par la police

671 0

 Ce lundi 02 octobre, la police a dispersé au gaz lacrymogène des partisans de l’opposition dans la capitale Nairobi et à Kisumu dans l’ouest du pays manifestant contre la Commission électorale (IEBC). Au cœur des revendications, les conditions de reprises de la présidentielle prévue pour le 26 octobre.

Plusieurs centaines de partisans de l’opposition kényane ont manifesté, ce lundi 02 octobre, à Kisumu, troisième ville du pays, située sur les rives du lac Victoria. Ils s’y sont pris en érigeant des barricades et en brûlant des pneus. L’intervention des forces de l’ordre munies de gaz lacrymogènes a pu mettre fin à ces manifestions.

Dans le centre de Nairobi la capitale, les forces de l’ordre ont usé des mêmes moyens pour venir à bout des manifestants très déterminés. Le seul bémol noté est le rassemblement sans heurts d’environ 500 partisans de l’opposition dans la ville portuaire de Mombasa.

L’opposition exige le remaniement en profondeur de la Commission électorale (IEBC) et au retrait des contrats sur le matériel électoral aux fournisseurs actuels.

La Cour suprême du Kenya a invalidé le 1er septembre 2017, le scrutin du 8 août ayant notifié de nombreuses irrégularités entachant la crédibilité des résultats publiés par la commission électorales soient 54,27% des voix pour le président sortant Uhuru Kenyatta contre 44,74% crédité à son principal rival Raila Odinga.

Selon le porte-parole de la Commission électorale kényane, Andrew Lino, le gouvernement a décidé d’écarter tout remaniement de l’instance électorale et renouvelé l’accord le liant à la société française OT Morpho, fournisseur des systèmes de transmission électronique des résultats et de reconnaissance biométrique des électeurs.

Les diplomates installés au Kenya s’inquiètent de l’atmosphère délétère entretenu tant par le parti au pouvoir à travers des reformes que par l’opposition qui multiplie les revendications et des “menaces de boycott”.

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU                                                                                                                        Burkina24

Source: AFP



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *