Pour l’éducation des filles au Burkina, des artistes s’unissent !

762 0

« Le collectif des artistes féminins pour l’éducation » va en bataille rangée contre l’analphabétisme, l’ignorance, du 6 au 21 octobre 2017 dans trois régions du Burkina. Elles se sont entretenues avec la presse à ce sujet ce mardi 3 octobre 2017.

Après la chanson « l’hymne à l’éducation » chantée par 13 artistes féminins du Burkina, ces dernières se déploient sur le terrain en ce début de rentrée scolaire pour sensibiliser  les derniers hésitants à inscrire les filles à l’école.

Amity Méria, coordonnatrice de la caravane de l’hymne à l’éducation.

« L’idée est venue après l’hymne à l’éducation. Après la chanson, on s’est dit pourquoi ne pas aller vers les populations, le message pourrait plus passer »,  Amity Méria, coordonnatrice de la caravane.

Elles initient une caravane de sensibilisation à cet effet, dénommée « caravane de l’hymne à l’éducation » dans trois régions ciblées,  le sud-ouest, les cascades et les hauts-bassins.

La principale animatrice de la conférence justifie cet engagement par le fait que «les femmes constituent plus de la moitié de la population au Burkina Faso, ignorer cette partie, c’est ignorer une bonne couche de la population».

Elles s’attèleront pendant la caravane à faire passer des messages forts pendant leur prestation. C’est l’occasion pour elles aussi d’identifier des personnes ressources sur place comme ambassadrices de cette cause qui prennent le relais après leur passage pour continuer la lutte.

L’évènement est placé sous la présidence de  Saran Sérémé, Médiateur du Faso et sous l’égide de la présidence du Faso, qui a bien voulu leur venir en aide. « Tout ce qu’il faut matériellement c’est ce qu’il faut pour les spectacles.

«Quand nous avons commencé à chercher les mécènes, ce n’était pas du tout facile et l’institution première de notre pays a voulu donner le ton et sans elle on n’aurait pas pu faire la caravane. Si on devrait payer ces artistes, ça allait être beaucoup, ce sont donc toutes artistes qui adhèrent à la cause de l’éducation des jeunes et qui le font volontairement », a expliqué Amity Méria.

14 artistes divisés en trois groupes sillonneront ces régions pour des spectacles gratuits, au sud-ouest les 6 et 7 octobre à  Diébougou  et Gaoua avec les artistes Caromé, Asta Maila, Marraine Agouebou, Mely, Daisy Franck.

A Sindou et  Banfora les 13 et 14 octobre avec N’Teny, Henriette Delaure, Batal Poulakou, Natou et Houndé et Bobo les 20 et 21 octobre avec Tiness, Wedra, Maria Bissongo, Malika, Idak Bassavé. A terme, l’évènement devrait toucher toutes les 13 régions du Burkina.

Revelyn SOME

Burkina24



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *