Tchad: Destruction envisagée d’une soixantaine de « stations-service non-conformes »

L’Autorité de régularisation du secteur pétrolier Aval du Tchad (ARSAT) a lancé depuis ce mardi 3 octobre 2017 une opération de destruction massive de stations-service et ce pour non-conformité. 

Selon le directeur de l’Autorité de régulation du secteur pétrolier Aval du Tchad (ARSAT), Idriss Abdel Khalikh, ces stations d’essences de N’Djamena, la capitale tchadienne, avaient reçu des notifications à la suite desquelles il leur avait été accordé une extension d’un mois supplémentaire. 

Ces démolitions sont pour le voisinage un soulagement, car craignant en permanence des incendies. « Nous ne sommes pas contre la décision du gouvernement, mais ils sont allés trop vite, de façon dictatoriale », explique un gérant de station.

Le gouvernement tchadien, à travers son ministre du pétrole, Béchir Madet, promet ne faire aucune autre concession. « Nous avons l’obligation de nous conformer, faire en sorte que les stations ne soient plus des dangers, faire en sorte que nous puissions avoir des entreprises aux normes. Donc, le gouvernement est mobilisé, engagé pour assainir ce secteur », a expliqué Béchir Madet à l’endroit de la soixantaine de stations-service concernées par la mesure à N’Djamena.

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU                                                                                                                                  Burkina24



Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page