Festival Soko : Cap sur la 3e édition

623 0

La 3e édition du festival Soko se déroulera du 4 au 8 janvier 2018 à Ouagadougou. C’est à travers une conférence de presse animée ce 7 octobre 2017 à l’institut français de Ouagadougou que les organisateurs ont présenté les grandes lignes du festival.

Axée sur le thème « l’intégration par la culture », la 3e édition du festival Soko aura lieu du 4 au 8 janvier 2018 à Ouagadougou. Elle vise à renforcer les liens culturels inter Etats. Quatre lieux ont été requis pour abriter le festival à savoir l’institut burkinabè, l’Institut français, l’espace culturel le petit Bazar et l’espace aéré faisant face au CENASA.

« Soko » signifie « retour à la source » en langue bambara. Le festival réunira 50 groupes d’artistes musiciens en provenance de différents pays de l’UEMOA dont le Bénin, le Mali, la Côte d’Ivoire, le Niger et le reste du monde.

« L’objectif de la 3e édition du Soko est de réunir des acteurs de différents domaines culturels et organiser un spectacle qui puisse leur permettre de valoriser leurs talents. Le festival va aussi permettre d’imprimer une dimension culturelle dynamique à la politique d’intégration africaine », a dit Ibrahim Kéita, directeur du festival.

En matière d’innovation, cette troisième édition a prévu la production et la promotion d’un album live qui contiendra un titre que chaque artiste aura produit sur scène durant le festival. L’on note également la mise en place d’un programme de sensibilisation du public en partenariat avec des associations des artistes et artisans contre le VIH/SIDA et les stupéfiants, l’organisation d’une rue marchande.

Les organisateurs du festival ont obtenu un partenariat avec la ville de Belfort en France précisément la participation au festival Internationale de la musique Universitaire (FIMU) de deux groupes d’artistes émergents  qui seront sélectionnés au cours du festival Soko.

Pour Damien Meslot, Maire de la ville de Belfort, « ce partenariat s’inscrit dans le cadre de la consolidation des liens existants  entre la ville de Belfort et deux villes du Burkina Faso depuis 35 ans ». L’objectif du partenariat est d’avoir des échanges entre les deux festivals et renforcer les liens culturels entre les villes. De plus, le partenariat va  offrir des possibilités à des artistes du festival Soko de se professionnaliser.

Pour rappel, Soko festival est né en 2015 afin de promouvoir la diversité culturelle et musicale des différents peuples du monde. Le projet de ce festival est le fruit de deux groupes artistiques burkinabè. La première édition du festival Soko s’est déroulée du 7 au 8 janvier 2016 dans les locaux de l’institut burkinabè sous le thème « jeunesse, culture et paix ». Et la deuxième a eu lieu du 6 au 8 janvier 2017 sur le thème « valorisation du patrimoine artistique ».

Ismène KPEDJO (Stagiaire)

Burkina 24



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *