FITMO 2017 : Dans la dynamique de capitaliser l’œuvre de Jean-Pierre Guingané

780 0

La 16e édition du Festival International de Théâtre et de Marionnettes de Ouagadougou (FITMO) se tient du 2 novembre au 2 décembre 2017. Il débute à Ouagadougou et se déploie au fur et à mesure dans des pays de la sous-région dont le Mali, Côte d’Ivoire, Togo et Niger.

A un mois de l’évènement, les responsables des comités d’organisation des différents pays qui accueillent le FITMO se sont réunis à Ouagadougou ce jeudi 5 octobre 2017 pour coordonner l’organisation de l’édition 2017. Au Burkina Faso, la première étape, le festival s’ouvre le 2 novembre 2017 avec un colloque autour de son précurseur, le professeur Jean-Pierre Guingané, disparu en 2011 sous le thème « Jean-Pierre Guingané : l’homme et son œuvre » à l’Université Joseph Ki Zerbo.

A terme, les travaux devraient aboutir à la publication « des actes du colloque », un ouvrage regroupe tous travaux sur la valeur artistique, littéraire, scientifique et pédagogique des œuvres du professeur. Un devoir de mémoire, une manière pour les héritiers de rendre hommage à ce dernier mais également un travail pédagogique pour faire en sorte que les enseignements et l’action de l’homme de culture soient connus.

« On connait peut-être le parcours mais pas la profondeur de son œuvre. Jean-Pierre Guingané a écrit une trentaine de pièces de théâtre dont la majorité a été  éditée et jouée sur les grandes scènes d’Afrique et d’ailleurs. Il y a peut-être une génération qui peut parler de lui avec beaucoup d’aisance mais pas la nouvelle génération ou celle à venir. Alors que pour nous, il était une bibliothèque. L’objectif, c’est de faire en sorte que tous ceux-là qui sont capables de rentrer dans cette bibliothèque, de lire, de faire ressortir le trésor caché de cette bibliothèque, aident à le faire », explique Hamadou Mandé, directeur artistique du FITMO.

Cet exercice est d’ailleurs, annonce –t-il, la première d’une série de travaux sur des personnalités dont l’œuvre est édifiante afin de les capitaliser pour les éditions prochaines du FITMO. Les spectacles s’ouvrent officiellement du 4  au 10 novembre 2017 à Ouagadougou puis à Bobo-Dioulasso. Le Mali, prochaine étape du festival, est programmé du 11 au 15 novembre dans les villes de Bamako, Kati, Ségou, Sanakoroba.

« Au Mali, nous sommes à notre 4e édition et les préparatifs vont bon train », rassure la coordinatrice du Mali. La Côte d’Ivoire, le dernier pays à intégrer le groupe, accueille le festival qui se dénomme FITMO/ FAM du 17 au 21 novembre dans les villes d’Abidjan et de Katiola. A écouter le président du FITMO/festival des arts de Côte d’Ivoire, Hermann Nikoko Yao, les acteurs ivoiriens sont fiers d’accueillir l’édition. La 3e édition pour le Togo se tient du 23 au 28 novembre à Lomé et Dapaong et la boucle se referme sur la 4e édition Niger, prévu du 29 novembre au 2 décembre à Niamey, Tilabéry et Dosso .

Ces différentes localités accueillent le festival avec une nouvelle redéfinition des différentes programmations. « Nous ne voulons pas que ce soit une caravane avec quelques groupes de Ouaga qui vont faire le tour. Nous voulons que les artistes qui sont dans les autres régions sentent que le festival est le leur », précise Claude Kira Guingané, directeur administratif du FITMO Ouaga.

Une trentaine de groupes venus d’Afrique et d’Europe sont alors attendus pour l’étape de Ouaga. Cette redistribution du festival et l’identification d’importants espaces de diffusion, est en effet fait dans une dynamique de créer un circuit de diffusion, un marché viable et  permanent des arts pendant et après le festival dans la sous-région.

Le FITMO ouvert aux autres arts, d’où la dénomination FITMO/FAB (festival international du théâtre et des marionnettes de Ouagadougou/ Festival des Arts du Burkina), les projecteurs seront mis cette année sur le conte et les conteurs des différents pays suscités rivaliseront de talents au cours d’une soirée. Le thème général du festival, est « Théâtre et développement humain » , mais chaque étape du festival se tiendra sur un sous thème.

Revelyn SOME

Burkina24



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *