24e Super Coupe AJSB : L’EFO brille à Kaya

624 0

L’Etoile Filante de Ouagadougou (EFO) a remporté la 24e édition de la Super Coupe de l’Association des journalistes sportifs du Burkina (AJSB) en battant le Rail Club du Kadiogo (RCK) aux tirs au but. Cette victoire en Super Coupe AJSB permet de donner confiance à l’Etoile avant le début de la saison.

La Super Coupe de l’Association des journalistes sportifs du Burkina (AJSB) oppose chaque année le champion du Burkina au vainqueur de la Coupe du Faso marquant le lancement de la saison en football. Lors de l’exercice écoulé, c’est le Rail Club du Kadiogo (RCK) qui s’était succédé à lui-même au palmarès du Fasofoot tandis que l’EFO, son dauphin a remporté la Coupe du Faso. Les deux équipes se sont affrontées lors de la Super Coupe AJSB ce dimanche 15 octobre 2017 au Stade régional de Kaya.

Dans ce derby entre les deux favoris du championnat pour la saison à venir, c’est l’Etoile Filante de Ouagadougou (EFO) qui s’est imposée lors de la séance des tirs au but par 5 buts contre 4. Aimé Zongo, le gardien de l’EFO a arrêté le tir d’Elysée To contribuant ainsi à la victoire de son équipe.

Dans le jeu, c’est plutôt le RCK moins en jambes qui a affiché une meilleure occupation du terrain face à son adversaire. Une situation qui n’a pas permis à la Reine des Stades de prendre le jeu à son compte comme elle le souhaitait. Sa défense est restée tout de même vigilante face aux assauts de l’attaque des faucons. La qualité de la pelouse synthétique du Stade régional de Kaya n’a pas, non plus, facilité le jeu des deux équipes qui ont produit un spectacle moyen.

Bon match test avant le début de la saison

« C’est bon pour le moral. Il y a encore du travail à faire », a expliqué Boureima Kaboré l’entraîneur de l’EFO qui salue néanmoins la prestation de ses joueurs qui auraient pu s’imposer pendant les 90 minutes avec notamment Yannick Pougnogo qui rate une occasion alors que les buts étaient vides (90emn). L’EFO se prepare à affronter l’AS SONABEL lors de la première journée du Fasofoot.

« Je suis très fier ce soir de mes garçons parce que c’est notre tout premier match officiel de la saison après 10 jours de travail. Je tire mon chapeau à mes garçons. Je venais avec la peur au ventre, je peux maintenant commencer à me décrisper », a souligné Malo Kamou l’entraîneur du RCK malgré la défaite. Champion la saison écoulée, il compte encore défendre son titre pour celle qui s’ouvre la semaine prochaine.

Boukari OUEDRRAOGO

Burkina24



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *