Les réseaux sociaux, menaces pour les médias ?

807 0

Le  comité de pilotage du Centre national de presse Norbert Zongo a organisé un panel-débat ce vendredi 20 octobre 2017 à Ouagadougou pour commémorer la Journée de la liberté de la presse. Cette conférence est placée sous le thème  « médias et réseaux sociaux au Burkina : quels champs d’application ? ».

La journée nationale de la liberté de la presse  est organisée cette année sous le thème « médias et réseaux sociaux au Burkina : quels champs d’application ?»

Pour Boureima Ouédraogo, membre du comité de pilotage du centre de presse Norbert Zongo, cette liberté de la presse a été  conquise de haute lutte car « la mort du journaliste Norbert Zongo a déclenché cette révolte des plumes qui nous a donné la liberté qu’on a aujourd’hui et que nous allons préserver par tous les moyens ».

Le thème du panel se justifie par le fait qu’en dehors des médias traditionnels, les réseaux sociaux offrent d’autres opportunités d’informations aux citoyens. Il s’agit de voir si l’activiste des réseaux sociaux peut être considéré comme un journaliste et si le journaliste professionnel peut être un activiste et la réglementation qui doit être faite pour les deux médias. Selon lui, « les textes législatifs régissent les médias conventionnels et il faut savoir si ces textes régissent les médias sociaux ou s’il faut d’autres législations».

Le panel permettra au monde des médias de savoir quels sont champs des médias professionnels  et des réseaux sociaux en termes de droit et de déontologie. Pour Boureima Ouédraogo, « les réseaux sociaux ne sont pas forcément des menaces pour le journaliste professionnel mais peuvent constituer des sources d’information pour les journalistes ».

La commémoration du 20 octobre est à sa 24e édition.

Alice THIOMBIANO (Stagiaire)

Burkina24



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *