Spécial Olympics Burkina : Quand les athlètes spéciaux rivalisent à Bobo

692 0

Special Olympics Burkina continue le pari de la mobilisation. Cette fédération pour déficients intellectuels a organisé ses jeux régionaux de l’Ouest le 14 octobre 2017 au Stade Sangoulé Lamizana de Bobo-Dioulasso. Les jeux de l’Ouest ont été marqués par une participation record de l’avis des organisateurs.

Les athlètes spéciaux ont encore fraternisé lors de leur passage à Bobo

Plus de 300 personnes, athlètes et partenaires, étaient présents aux Jeux de Spécial Olymocis à Bobo-Dioulasso le samedi 14 octobre 2017. C’était le deuxième rendez-vous de l’année pour cette fédération qui s’est engagé dans la lutte pour la promotion des déficients mentaux par le sport.

Et comme d’habitude, c’est sous une ambiance chaleureuse que les athlètes spéciaux ont rivalisé dans plusieurs disciplines  telles que le saut en longueur, la course de vitesse, le cyclisme et le football où, ils sont accompagnés de partenaires, dans un esprit d’inclusion comme le prône l’esprit de Special Olympics international.

Une quarantaine de filles et garçons a pris part à la course cycliste, une cinquantaine aux épreuves d’athlétisme et les autres se sont défiés en football unifié à sept.

De l’avis de la fédération, Special Olympics Burkina est en train d’enregistrer ces dernières années, un nombre de plus en plus croissant de personnes vivant avec une déficience intellectuelle grâce à ses actions de sport et de santé. Le Secrétaire général du Ministère des Sports et des Loisirs, Halidou Ouédraogo  l’a d’ailleurs relevé lors qu’il est allé encourager ces athlètes souvent marginalisés compte tenu de leur handicap.

Les athlètes sont  venus de plusieurs localités du Burkina comme Nouna, Dédougou, Orodara, Toussiana et Banfora pour concourir avec les athlètes leurs frères de la ville de Sya. Depuis quelque temps, Spécial Olympics Burkina organise pour ses athlètes des dépistages bucco-dentaires et de conseils en santé générale.

De l’avis de Moumouni Naon, le directeur sportif de Spécial Olympics Burkina, les athlètes ont produit des résultats intéressants. Quant à la directrice exécutive nationale, Annick Pikbougoum, c’est la bonne surprise avec le grand nombre de participants.

« Nous nous attendions à environ 200 athlètes, ils étaient finalement plus de 300, sans oublier les jeunes volontaires qui sont venus pour encadrer. Nous avons vu des athlètes intéressants pour les prochains jeux nationaux de 2018 », a souligné Pikbougoum. La structure qu’elle dirige a profité de ces Jeux de l’Ouest pour former une cinquantaine d’entraîneurs pour mieux s’occuper de ces athlètes spéciaux.

Après ces jeux, la fédération mettra le cap à aux Sud-Ouest (Diébougou), au Centre (Ouaga) et au Nord (Yako).

Pour ces activités, Special Olympics Burkina a bénéficié du soutien du Fonds national pour la promotion du Sport et des Loisirs et du Ministère des Sports et des Loisirs.

Boukari OUEDRAOGO

Burkina24



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *