Pour la paix au Burkina : Des artistes s’unissent

« La caravane culturelle des artistes unis pour la paix » au Burkina Faso est initiée par un ensemble d’artistes musiciens burkinabè. Ils comptent sillonner  quatre localités  pour faire passer des messages de paix. Dick Marcus, Amity Méria et Asta Maila sont les promoteurs de l’évènement, étaient face à la presse pour annoncer l’évènement le 24 octobre 2017 à Ouagadougou.

L’évènement se tiendra du 26 au 29 octobre. Partant du constat que le pays est soumis à une vague de violence, d’intolérance qui menace la paix, le mouvement « La caravane culturelle des artistes unis pour la paix » se donne pour tâche de sensibiliser la population.

 Pour les tenants de ce concept,  « l’Etat restauré a plus que besoin de ses filles et fils pour  faire face au grands défis du moment ». «Il faut se lever comme un seul homme pour dire non à la violence sous toutes ses formes», a laissé entendre la coordonnatrice générale de l’évènement, Amity Méria dans son discours.

Cette caravane voudrait donc attirer, selon  elle, l’attention des Burkinabè sur les actes d’incivisme, de vandalisme, de corruption et d’insécurité qui freinent le développement et mettent la cohésion sociale et la paix en péril.

Leur action consiste à des rencontres de sensibilisation avec les leaders dans les régions et des spectacles gratuits avec plusieurs autres artistes.

« Tout ce qu’on fera sera dans le sens de prôner la paix. Chaque artiste avant de passer aura personnellement un message de paix à l’endroit de la population. Il y a beaucoup d’incivisme, d’insécurité donc on s’est réuni pour sensibiliser un peu la population», dit Dick Marcus, chargé de l’organisation.

Convaincu que « la paix est le début et la fin de tout, c’est vraiment le moment pour nous de nous appliquer là-dessus et de faire changer les choses« , a-t-il ajouté avant de lancer à l’endroit de la population ceci : « Nous sommes tous les fils de ce pays, nous aimons tous ce pays et nous devrons nous mettre ensemble pour travailler pour voir notre pays aussi grandir ».

La coordinatrice, quant à elle,  dit toute sa reconnaissance en premier lieu à Saran Sérémé, Médiateur du Faso, pour sa disponibilité et son soutien pour la recherche de la paix.

Kaya, Zorgho, Ziniaré et Ouagadougou sont les lieux choisis.  Une vingtaine d’artistes se sont mobilisés pour la cause. Ce sont entre autres, Idak bassavé, Madess, Biba Ouassin, Wend Puiré, Sabil, Bibi la Sar, Meli, Solo Dja Kabaco, Abson Kabila, Sékouba falaka, Moustafa, Pyanne Guiré.

Leur slogan, «Tous pour la paix au Faso, je valide ».

Revelyn SOME

Burkina24



Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page