Le SYNTSHA/Gourma écrit au ministre de la santé

575 0

Ceci est une lettre ouverte de la section du Gourma du Syndicat national des travailleurs de la santé humaine et animale (SYNTSHA) adressée au ministre de la santé.

  Monsieur le Ministre,

En date du 8 Septembre 2017, notre structure le SYNTSHA/Gourma vous a adressé une correspondance pour vous interpeller sur les dysfonctionnements des organes consultatifs au Centre Hospitalier Régional (CHR) de Fada N’Gourma, notamment les différents mandats expirés des membres du Conseil d’Administration (C.A).

En effet, courant Janvier, à travers une circulaire du Ministère, les différentes structures dont le CHR de Fada ont été invitées à procéder à des élections en vue du renouvellement des mandats expirés.

C’est ainsi qu’à travers une assemblée générale convoquée par le Directeur Général du CHR, les travailleurs ont élu leur représentant le 1er Février 2017 et depuis lors, le choix des travailleurs attend d’être entériné par le Conseil des Ministres.

Après avoir épuisé les voies de recours au niveau local sans obtenir de réponse, le SYNTSHA/Gourma a crû bon de se tourner vers vous. D’où la lettre qu’elle vous a adressée le 08 septembre,  pour comprendre les raisons qui peuvent expliquer que le choix des travailleurs ne soit pas encore entériné par le Conseil des Ministres un semestre après. Malheureusement, là aussi, le SYNTSHA butte une fois de plus sur le mutisme de l’administration.

Au regard de la nécessité de renouveler les mandats expirés et vu le silence face à nos multiples interpellations, les travailleurs s’inquiètent et se posent un certain nombre de questions.

Monsieur le Ministre, ce silence de part et d’autre traduit-il une collusion au sommet pour remettre en cause le choix légal des travailleurs du CHR de Fada N’Gourma pour les représenter au C.A ? Ou serait-ce du mépris vis-à-vis de notre syndicat ? Ou alors, serait-ce un manque d’intérêt pour le bon fonctionnement et la quiétude au sein du CHR ?

Monsieur le Ministre, les militants du SYNTSHA/Gourma réunis en Assemblée Générale le Jeudi 5 Octobre 2017 dans l’enceinte du CHR de Fada, ont analysé la situation et ont trouvé d’une part, que le retard constaté dans la confirmation du choix légal des travailleurs est injustifié.

D’autre part, ils ont trouvé le silence de l’administration suspect et révoltant. Par conséquent, ils viennent à travers cette deuxième lettre vous signifier qu’en l’état actuel des choses, ils ne se reconnaissent pas dans le C.A. et vous invitent à prendre vos responsabilités dans les meilleurs délais en vue de faire respecter le choix légal des travailleurs.

Par ailleurs, le SYNTSHA vous informe que vous serez tenu pour responsable si le climat social venait à se dégrader.

Veuillez agréer,  Monsieur le Ministre, l’expression de notre haute considération.

Pour le SYNTSHA/Gourma,  le Secrétaire Général. 

  Moussa OUEDRAOGO



B24 Opinion

Les articles signés B24 Opinion sont soumis par nos lecteurs et/ou des libres penseurs et n'engagent que la responsabilité de leurs auteurs.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *