Présidentielle au Kenya : Faible participation et violences à la mi-journée

573 0

La présidentielle kényane, malgré les risques de violences à lieu ce jeudi 26 octobre 2017. Le président sortant Uhuru Kenyatta a appelé les Kényans à voter en masse alors que son principal opposant, Raila Odinga, a plutôt exhorté ses partisans à boycotter le scrutin et a annoncé la mutation de la coalition de l’opposition en « mouvement de résistance».

Deux schémas se présentent à la mi-journée au Kenya ce jeudi 26 octobre, jour de vote. Dans les fiefs d’Uhuru Kenyatta, le président sortant, la ferveur est palpable et dément le boycott prôné par la coalition de l’opposition.

Des accrochages entre les partisans de l’opposition et les forces de l’ordre ont été notés dans la matinée dans de nombreux quartiers de la capitale Nairobi. À Nakuru, dans la vallée du rift, particulièrement touchée par les violences post-électorales de 2007-2008, une observatrice rapporte que le vote se déroule dans le calme, mais que la participation reste plus faible qu’en août.

Jusquà 12 Heures Gmt, trois morts avaient été dénombrés à la suite d’affrontements entre les manifestants et la police, selon des sources policières et hospitalières.

« Nous devons nous débarrasser du tribalisme qui freine notre progrès. Nous devons travailler ensemble pour atteindre les buts de développement du pays », a déclaré devant les journalistes, Uhuru Kenyatta après avoir accompli son devoir dans son fief du comté de Kiambu, près de Nairobi.

Le pic de la violence est localisé à Kisumu, dans l’ouest du Kenya, fief de Raila Odinga où la situation est des plus tendues. À Kisumu, troisième ville du pays, tous les bureaux de vote n’ont pu ouvrir pour diverses raisons, notamment la défaillance dans l’acheminement du matériel électoral ou pour des raisons sécuritaires.

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU                                                                                                                                   

Burkina24



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *