Programme national de la construction du logement : Le SYNAPIB s’inquiète

614 0

Les procédures administratives pour la mise en œuvre du Programme national de la construction du logement (PNCL) inquiètent le Syndicat national des promoteurs immobiliers du Burkina (SYNAPIB). Les responsables dudit syndicat l’ont fait savoir à l’issue d’une rencontre tenue à Ouagadougou.

Le SYNAPIB a tenu une rencontre à Ouagadougou avec ses militants et sympathisants, le 20 octobre 2017. Les responsables du SYNAPIB se disent inquiets des procédures administratives pour la mise en œuvre du Programme national de la construction du logement (PNCL).

Ils estiment que le ministère en charge de l’Habitat a « pris en otage » leur activité. En effet, le président du SYNAPIB, Julien Ouédraogo, a indiqué que les dossiers de projets immobiliers de plusieurs des leurs sont en instance de traitement près de cinq mois (depuis le 3 juillet 2017) après le lancement officiel du programme de construction des 40.000 logements.

« Le bilan que nous faisons n’est pas fort réjouissant, parce que seulement 6.000 logements environ ont été réalisés » à ce jour, a-t-il dit. Aussi, la suspension de l’attribution des terrains aux promoteurs aux fins de promotion immobilière constitue, pour le syndicat, un goulot d’étranglement. Autre grief, les membres du SYNAPIB n’ont pas été conviés à prendre part aux différentes commissions de la promotion immobilière.

« Bientôt les travaux des 40 000 logements vont démarrer. C’est à tous les promoteurs immobiliers de construire les 40 000 logements. Nous voulons régler les problèmes et continuer nos activités », a soutenu Julien Ouédraogo. Le premier acte dans ce sens, selon lui, est d’accélérer la signature de la convention pour la mise en œuvre du Programme national de construction de logements.

« Aujourd’hui, nous avons besoin de ces documents », a-t-il précisé. Le Syndicat des promoteurs immobiliers entend réfléchir sur les enjeux et les perspectives du secteur immobilier et définir les solutions et conditions nécessaires, adéquates et efficaces pour la concrétisation de ce volet du programme présidentiel.

« Si le programme des logements sociaux est mis en œuvre conformément à son esprit, la promotion immobilière contribuera à soulager les Burkinabè condamnés dans leur majorité à l’auto-construction », a déclaré le président du SYNAPIB, et d’ajouter qu’alors qu’une politique immobilière bien financée permettra aux jeunes d’être décemment logés. Le vœu ultime du SYNAPIB, selon ses responsables, est d’accompagner « pleinement » le gouvernement dans l’exécution du PNCL.

Burkina24



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *