RDC : l’ambassadrice américaine à l’ONU exige des élections en 2018

247 0

En visite en République Démocratique du Congo ce vendredi 27 octobre 2017, l’ambassadrice américaine aux Nations unies, Nikki Haley, a exigé la tenue des élections dans ce pays en 2018. Cette recommandation va à l’encontre de la dernière sortie de la Commission électorale qui estime que les élections ne seront possibles qu’en 2019.

Les élections doivent être organisées en 2018 [sinon], la RDC ne doit pas compter sur le soutien des États-Unis et de la communauté internationale”. Ces propos sont de Nikki Haley, l’ambassadrice américaine aux Nations unies, à sa sortie d’audience que lui a accordée Corneille Nangaa, le président de la Commission électorale.

Nous n’allons pas appuyer un calendrier qui ne montre pas clairement que les élections seront tenues en 2018… Cela est possible si toutes les parties s’impliquent”, a-t-elle déclaré à la presse.

Avant les responsables de la commission électorale, l’ambassadrice américaine avait rencontré l‘épiscopat congolais qu’elle a invité à s’impliquer véritablement pour la tenue des élections dans un meilleur délai.

La RDC est confrontée à des conflits armés depuis plusieurs années avec comme corollaire des personnes déplacées, notamment à Kitchanga dans la province du Nord-Kivu (est).

Joseph Kabila qui est accusé par son opposition de vouloir confisquer le fauteuil présidentiel depuis la fin de son mandat présidentiel en 2016, a le dos au mur avec la pression sans cesse croissante de la communauté internationale.

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU                                                                                                                                            Burkina24

Source: AFP

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre