Ouaga : Une course pour sauver des vies

Nestlé Burkina, en partenariat avec des entreprises et la mairie de Ouagadougou, organisent le samedi 11 novembre 2017 à l’espace aéré de la BCEAO une course pour la vie (CPLV). Il s’agit d’une activité qui vise à récolter des fonds pour l’achat de matériels d’urgence et de couveuses pour certains hôpitaux de la ville. Le comité d’organisation a tenu un point de presse ce lundi 6 novembre 2017 à Ouagadougou.

Le samedi 11 novembre 2017, des entreprises de Ouagadougou en partenariat avec la mairie et la société Burkinabè de pédiatrie (SOBUPED) se mobiliseront autour d’un événement sportif dénommé «  course pour la vie » (CPLV). L’objectif visé par cette édition est de récolter des fonds qui serviront à acheter des matériels d’urgence et des couveuses pour certains hôpitaux de la ville de Ouagadougou.

L’événement se déroulera sur le site du centre aéré de la BCEAO dans une ambiance conviviale entre les personnels d’entreprises, les autorités communales, les professionnels de la santé et la population de la ville de Ouagadougou. A cet effet une tombola est organisée avec des lots à gagner dont 4 billets d’avion, une moto, des lots de ciment, des fournitures  scolaires.

Le présidium du comité d’organisation

Une course compétition en relais sur 10 Km entre les personnels des entreprises partenaires, des prestations d’artistes, un espace détente avec des boissons et de la grillade, telles sont les différentes articulations de cette première édition.

« Pour cette année, c’est entre 60 et 80 millions de CFA qui sont à rechercher. L’objectif à terme après 4 ans c’est de mobiliser plus de 350 millions pour équiper nos services de maternité et de néonatalogie, en matériels d’urgence et de couveuses », a laissé entendre le maire de Ouagadougou, Armand Béouidé.

Il a précisé que les bracelets sont vendus à 2 000 F CFA. Ils donnent droit à un ticket de tombola et à la participation à l’achat de couveuses. Dr Ludovic Kam, président de la société Burkinabè de pédiatrie (SOBUPED), a expliqué que le matériel qui sera acquis sera utilisé pour les nouveau-nés en difficultés.

Jules César KABORE
Burkina 24



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page