Première opération du G5 Sahel : Les premiers constats sur le terrain

1431 0

Des difficultés notables ont été révélées par le colonel-major nigérien Mahamadou Mounkaila, qui commande depuis Niamey la région “Centre” de cette force de lutte antiterroriste qui mobilise quelque 500 soldats.

C’est avoir les moyens nécessaires, la communication nécessaire et l’entraînement nécessaire qui va avec, et bien sûr un accroissement de plus en plus grand de nos effectifs sur le terrain pour pouvoir mieux rayonner dans la zone” a estimé le Colonel Saidou Nya, chef d‘État-major de la région “centre” du G5 Sahel et de nationalité Burkinabè.

En attendant la fin de la construction de son poste de commandement dédié à la région “Centre” et basé à Niamey, la capitale Nigérienne, le G5 Sahel a décidé de lancer ses premières offensives dans les zones dites arides aux confins du Mali, du Niger et du Burkina Faso.

Selon le colonel Saidou Nya, il était impérieux de passer à l’action car la ” zone est en passe de devenir un sanctuaire des groupes armés terroristes et des groupes criminels organisés. C’est une première mission, nous avons beaucoup de leçons à tirer, mais je ne pense pas que ce soit insurmontable”, malgré “ des problèmes d’ordre logistique” rencontrés sur ce périmètre désertique et hostile, souligne-t-il.

Cette première opération qui tend à son terme nécessite désormais “un accroissement de plus en plus grand des effectifs sur le terrain”, confie-t-il.

La force conjointe prévoit atteindre d’ici à mars 2018 une capacité de 5.000 hommes, répartis en sept bataillons : deux pour le Mali et le Niger, et un pour le Tchad, le Burkina Faso et la Mauritanie.

Sur 423 millions d’euros nécessaires pour l’opérationnalité du G5-Sahel par les pays membres, seulement 108 millions d’euros ont été promis. Toutes les attentions sont braquées vers la conférence internationale de planification des contributions prévue le 16 décembre 2017 à Bruxelles en Belgique.

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU                                                                                                                                                Burkina24                                                                                                                                                                                    Source: Africanews



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *