Mory Sanou : Du sport à l’écrit

1176 0

Un fonctionnaire du ministère des sports et loisirs a mis sur le marché un livre intitulé « Sport et développement : réseaux et institutions ». A travers cette œuvre, il veut contribuer au renforcement d’un système de penser paisible et constructif au Burkina Faso. Il a procédé à la dédicace du livre ce samedi 11 novembre 2017 à Ouagadougou.

Un homme pétri d’expériences sportives a indiqué que l’arme de développement est le système de penser. Mory Sanou, puisque c’est de lui qu’il s’agit, a voulu apporter sa pierre à l’édification de son pays et au monde entier à travers l’ouvrage « Sport et développement : Réseaux et Institutions ». Le sport, à en croire l’auteur, est un secteur transversal du développement communautaire.

Pour lui il est important de prendre en compte le modèle du développement de l’activité sportive, représenté par la FIFA et le Comité international olympique (CIO), afin de les répéter aux différents niveaux de l’organisation de la communauté. Il ne s’arrête pas là. Il ajoute qu’il faut en plus de cela joindre une implication des leaders communautaires et les institutions de l’Etat pour formaliser un Réseau des structures d’organisation des activités sportives liant de façon consciente l’activité sportive professionnelle à celle socio-éducative.

L’auteur de l’œuvre a souligné qu’il avait l’idée de produire un livre et il a été contacté par une maison d’édition qui a vu ses communications et travaux et cette maison d’édition a souhaité qu’il en fasse un livre. « J’étais sur le terrain avec les jeunes pour mettre en pratique ces idées. Mais ayant été contacté par les éditions universitaires européennes, j’ai mis par écrit les idées », a-t-il fait savoir.

Mory Sanou explique pourquoi il a intitulé l’œuvre « Sport et développement ». « Le sport est un secteur transversal. C’est un puissant moyen de rassemblement, de communication. En tant que spécialiste du sport,  il fallait que je propose dans ce livre quelque chose qui peut présenter un modèle de développement ».

Mory Sanou n’a pas manqué de donner son appréciation sur l’unité du monde. Pour lui, ce sont trois facteurs qui créent une véritable unité dans le monde, à savoir, la famille, la communauté de base qui est le quartier et le travail.

Le constat qu’il fait autour de lui est que les gens demandent la démocratie. « La démocratie, c’est le pire ennemi de l’humanité. Tout ce que le monde connait,  c’est le fruit de la démocratie »,  a-t-il martelé.

Le livre est une compilation de communications et de travaux, d’une centaine de pages environ publié le 28 août 2017 et préfacé par le colonel David Kabré, Inspecteur de la jeunesse et des sports.

Irmine KINDA

Burkina24



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *