Simon Compaoré dans le Soum : “Baraboulé est sécurisé”

1414 0

Les ministres de la sécurité Simon Compaoré et de l’éducation nationale, Jean Martin Coulibaly, sont dans le Soum ce 13 novembre 2017, pour rassurer populations, enseignants et éléments des forces de sécurité. 

Baraboulé et Diguel dans la province du Soum ont fait l’objet d’attaques terroristes. Les ministres de la sécurité Simon Compaoré et Jean Martin Coulibaly de l’éducation nationale sont dans les deux communes, ce 13 novembre, annonce un communiqué du département de la sécurité.

A Baraboulé, les deux ministres ont visité le commissariat de police qui a été attaqué en février 2017. A en croire le communiqué, le bâtiment a été remis à neuf et le personnel a bénéficié d’une dotation en moyens roulants. Une école a également reçu les visiteurs. 

Aux forces vives, Simon Compaoré a tenu un discours qui se veut rassurant.  « Nous sommes venus au nom du Président du Faso et du Premier Ministre, vous dire que Baraboulé est sécurisé. Votre localité compte beaucoup pour le Burkina Faso. Je vous invite à collaborer avec les Forces de Défense et de Sécurité », a-t-il dit, selon ses propos rapportés dans le communiqué.

«Nous allons monter en puissance»

La délégation ministérielle s’est également rendue à Diguel pour délivrer le même message, à savoir que les écoles vont bientôt rouvrir et que la situation sécuritaire allait changer dans les mois à venir. 

A Djibo, les propos n’ont pas varié à l’adresse des enseignants.  « Nous sommes venus pour explorer avec vous, les moyens pour une reprise des cours dans les écoles. Avec la reprise d’un certain nombre d’attaques terroristes, certains enseignants ont replié et des classes sont fermées.

Aussi, nous sommes venus vous rassurer que le gouvernement veille sur vous. Ce dont vous avez besoin, c’est la sécurité. Je puis vous assurer que sur instructions des plus hautes autorités du pays, des efforts sont en train d’être faits pour garantir la sécurité des personnes et de leurs biens. Nous allons monter en puissance », a conclu Simon Compaoré. 

Burkina24



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *