Sésame au Burkina : Des mesures prises pour la commercialisation

1458 0

L’interprofession du sésame du Burkina (INTERSEB) en cours d’atelier les 14 et 15 novembre 2017, a animé une conférence de presse pour annoncer les mesures prises pour la commercialisation du sésame au  cours de la campagne2017- 2018 au Burkina.

La date du démarrage de la collecte et la commercialisation du sésame est fixée au 1er décembre 2017, es chats bord champs sont interdits pour les sociétés exportatrices de sésame, un comité de réflexion est mis en place pour proposer un prix fixe d’achat du sésame, telles sont les trois mesures adoptées par l’organisation de la filière sésame du Burkina.

Ainsi, elle entend réguler le secteur en faisant respecter le circuit de commercialisation du produit pour éviter des perturbations.

« Chacun doit être à sa place. On ne peut pas être grand commerçant et se retrouver dans les champs pour collecter et négocier les prix. On a constaté que beaucoup de collecteurs avaient fermé boutique parce que les exportateurs se déplacent dans le terrain », s’est plaint, Yempabou Coulidiati, vice-président de l’organisation.

Le sésame est le deuxième produit agricole d’exportation après le coton. Filière porteuse d’économie, les recettes d’exportation ont rapporté  entre 2010 et 2016 plus de 340 milliards de F CFA au Burkina, a déclaré Thierry Pouya, secrétaire général de  l’INTERSEB.

« C’est aussi une filière qui est en pleine expansion sur le territoire national, dit-il, et la non maîtrise des normes et exigences de qualité joue négativement sur la compétitivité sur le marché international ».

Pour ce faire, l’organisation interprofessionnelle dans son rôle de veille et d’orientation stratégique ambitionne non seulement améliorer les cadres de collaboration entre les différents acteurs mais aussi de promouvoir l’image du sésame du Burkina sur le marché international.

En rappel, l’association Interprofession du Sésame (INTERSEB) a été créée en 2016 et regroupe en son sein l’Union Nationale des Producteurs de sésame (UNPROSEB), l’Association Nationale des Commerçants et Exportateurs de sésame (ANACEB) et l’association des Transformateurs et transformatrices de sésame (ATS/B). Par ailleurs, elle appelle tous les acteurs économiques binationaux ou étrangers et les sociétés à intégrer l’association.

Revelyn SOME

Burkina24

 



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *