Burkina: Dispositif d’intervention médicale d’urgence prêt à l’emploi

960 0

Un lot de matériels d’une valeur d’environ 130 millions de CFA, au profit des forces de sécurité  a été réceptionné par le ministre de la sécurité, Simon Compaoré ce vendredi 17 novembre 2017 à l’Institut supérieur d’études de protection civile à OuagadougouCe matériel remis par l’Union Européenne est un dispositif d’intervention médicale d’urgence (DIMU) en cas de catastrophe.

Le chef de la délégation de l’Union Européenne au Burkina, Jean Lamy, a rappelé que c’est suite aux attaques terroristes de janvier 2016, que le gouvernement a souhaité mettre en place un dispositif d’intervention médicale d’urgence (DIMU) pour une meilleure prise en charge des victimes d’une catastrophe.

L’Union européenne, à travers son projet d’appui au renforcement de la sécurité intérieure au Burkina Faso (PARSIB), appuie le gouvernement pour la mise en œuvre de ce dispositif.

Le chef de la délégation de l’Union Européenne au Burkina, Jean Lamy

Ce vendredi 17 novembre 2017 à Ouagadougou, elle a procédé à la remise d’un poste médical avancé au bénéfice du dispositif d’intervention médicale d’urgence (DIMU).

Le poste médical, d’une valeur d’environ 200 000 euros soit environ 130 millions de CFA, est composé de 3 tentes à déploiement rapide, d’équipements électriques (un groupe électrogène mobile de 15 kVa, kit de d’éclairage et climatiseur) et de nombreux équipements médicaux (moniteur de transport, respirateur d’urgence, échographe portable, défibrillateur, électrocardiographe…).

« C’est un équipement médical qui constitue les éléments du puzzle qui permet de réagir en cas de catastrophe pour prendre en charge les blessés. Ce matériel va nous permettre d’être plus efficaces», a laissé entendre le ministre en charge de la sécurité, Simon Compaoré.

En plus du don des équipements, des formations autour de l’utilisation de ces matériels et des exercices de simulation sur l’utilisation de ce poste médical avancé sont également prévus. 

Jules César KABORE

Burkina 24



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *