Burkina : Attention, le diabète est là !

1216 0

Le ministère de la santé a commémoré la journée mondiale d lae lutte contre le diabète ce samedi 18 novembre 2017 à Ouagadougou. Une occasion pour communiquer sur les risques de la pathologie, de sensibiliser les populations sur les enjeux sociaux, médicaux et sanitaires.

Au Burkina Faso, on assiste à une augmentation de la fréquence des maladies comme celles cardio-vasculaires et l’hypertension artérielle, les cancers, les maladies respiratoires chroniques, le diabète. Ces maladies sont non transmissibles. Concernant le diabète, il est caractérisé par une élévation permanente de la glycémie, c’est-à-dire un taux de sucre dans le sang.

En 2016, une personne sur 11 souffrait de diabète dans le monde. Au Burkina Faso, selon une enquête nationale réalisée en 2013, la prévalence globale du diabète était de 4,9% au sein de la population de 25 à 64 ans, les femmes de 55 à 64 ans ayant la prévalence la plus élevée (10,3%).

Les organisateurs face à la population

La journée mondiale du diabète est célébrée tous chaque 14-Novembre par la communauté  internationale. Au Burkina Faso, c’est ce samedi 18 novembre 2017 que cette journée est célébrée sous le thème : « les femmes et le diabète, notre droit à une bonne santé ». Francine Ouédraogo, représentant le ministre de la santé, a expliqué que ce thème traduit toute l’attention portée sur la particularité des problèmes que vivent les femmes diabétiques.

« Avec plus de deux millions de morts par an, le diabète est la 9e cause de décès chez les femmes dans le monde. Les femmes diabétiques présentent des difficultés de procréer », a-t-elle ajouté. Elle a interpellé la population à prévenir la maladie en pratiquant le sport régulièrement et le dépistage.

Le cross populaire

« La santé est un patrimoine dont on ne mesure souvent le caractère extrêmement précieux que quand on est dans l’épreuve de la maladie. C’est parfois quand on est malade, qui plus est, quand on fait face à une maladie chronique, que la bonne santé perdue révèle son trésor. Le diabète est l’un de ces ravisseurs de bien-être qui sévit partout dans le monde », a fait comprendre Harouna Sandwidi, représentant du ministre en charge de la femme.

Selon l’OMS, plus de 199 millions de femmes sont actuellement diabétiques et ce chiffre devrait atteindre 313 millions en 2040. Pour éviter le diabète, il faut adopter des attitudes préventives comme une alimentation saine et équilibrée, du maintien d’un poids de santé, de la pratique régulière d’une activité physique.

 Un cross populaire de la Maison du peuple à l’ancienne Assemblée nationale et une séance de dépistage gratuit ont marqué  la commémoration de la journée de la lutte contre le diabète de cette année.

Jules César KABORE
Burkina 24



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *