Marchés de migrants : Le Burkina rappelle son ambassadeur à Tripoli

226 0

Le ministre des Affaires étrangères du Burkina Faso, Alpha Barry, a, dans une déclaration lue le lundi 20 novembre 2017, condamné les marchés de migrants esclaves en Libye. Bien que beaucoup de médias et de personnes en parlaient, il a fallu un reportage de la chaîne américaine CNN diffusé le 14 novembre 2017 pour pousser la colère des africains face à la vente de jeunes Sub-sahariens en Libye.

Le vendredi 17 novembre 2017, le président burkinabè Roch Kaboré s’était exprimé sur la situation d’esclaves que vivent des Africains en Libye. Le Président du Faso avait alors  condamné «avec la plus grande fermeté les horreurs abominables subies par les migrants en Libye »  et avait appelé « à sévir vigoureusement contre le trafic d’êtres humains ».

Alpha Barry, le ministre des Affaires étrangères du Burkina a emboité le même pas le lundi 20 novembre 2017.  Au nom du pays des Hommes intègres, il a « condamné » l’acte qu’il qualifie d’ « appartenir à d’autres siècles ». Pour  protester, le chargé d’affaires de l’Ambassade de Libye a été convoqué « pour [lui] dire toute l’indignation du gouvernement burkinabè et du peuple burkinabè face aux images qui ont été vues sur ce reportage (celui de CNN, ndlr) », relate Alpha Barry.

Selon le chef de la diplomatie burkinabè, le gouvernement a signifié au chargé d’affaires de l’Ambassade de Libye qu’il « n’est pas content de ce qui se passe en Libye vis-à-vis des migrants africains ». Et dans cette veine, le président du Faso, Roch Kaboré, a décidé du rappel de l’Ambassadeur du Burkina Faso à Tripoli pour consultation. Il s’agit du général Abraham Traoré.

Sur le nombre de Burkinabè en situation difficile en Libye, le ministre des affaires étrangères reconnait ne pas avoir un chiffre exact, mais il informe qu’« une trentaine (de migrants) qui sont dans les camps » ont accepté de rentrer au pays. Et pour tout, relate Alpha Barry, depuis 2011, ce sont 1 912 migrants qui ont été rapatriés de la Libye.

Ignace Ismaël NABOLE

Burkina 24

Ignace Ismaël NABOLE

Journaliste reporter d'images (JRI).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre