Ecoles privées de santé : Sainte Edwige parmi les meilleures de la sous-région  

1672 0

Le 04 novembre 2017, au Palais des sports de Ouaga 2000, s’est tenue la cérémonie de remise de prix des grandes écoles africaines. A cette occasion, le mérite est revenu à l’Ecole privée Sainte Edwige de recevoir le premier prix des grandes écoles africaines, initiée par l’ONG Afrique et mérite.

Les efforts de Ramata Edwige Ilboudo/Diallo, directrice générale et fondatrice des écoles privées Sainte Edwige et fondatrice de l’Institut supérieur de santé ont été reconnus le 4 novembre 2017. « L’ONG Afrique mérite a constitué un jury qui a fait le tour dans la sous-région et a vu les écoles professionnelles d’enseignement général, privées, publiques », a souligné la directrice. C’est donc sous l’appréciation du jury qu’il est ressorti que l’école Sainte Edwige est une des meilleures écoles de la sous-région dans le domaine de la santé.

En plus du premier prix des grandes écoles africaines, un autre prix a été décerné aux écoles Sainte Edwige. Il s’agit du grand prix des écoles africaines Feu Salif Diallo.

Le grand prix des écoles africaines Feu Salif Diallo reçu par Ramata Edwige Ilboudo/Diallo

Comme acquis de l’école privée Sainte Edwige et de l’Institut supérieur de santé, la directrice a signifié que les écoles ont capitalisé en nombre. En effet, explique la directrice, « nous avons déjà 4.133 agents de santé formés. Nous les retrouvons sur tout le territoire, dans le secteur privé et public. C’est dire que c’est un apport important en tant que capital dans le domaine de la santé. Si ce mérite est reconnu hors de nos frontières, ça ne peut que nous réconforter et aller de l’avant ».

Ramata Edwige Ilboudo/Diallo a fait remarquer que pour être efficace, il ne faut pas disperser les efforts. Tout en remerciant toutes les personnes qui concourent à la bonne marche des écoles Sainte Edwige, Ramata Edwige Ilboudo/Diallo a affirmé que ces prix sont une invite à elle et tous ses collaborateurs à persévérer dans l’excellence. « Beaucoup de joie, beaucoup d’honneur sont les sentiments qui m’animent » a-t-elle ajouté.

La cérémonie de remise de prix a connu la présence du ministre de la santé, du ministre délégué aux enseignements secondaires supérieurs, et d’autres personnalités des pays comme le Niger, le Bénin, le Mali.

Irmine KINDA

Burkina 24



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *