Le complexe scolaire Wend Raabo inaugure son infirmerie

965 0

Le complexe scolaire Wend Raabo de Nioko 1 a inauguré le vendredi 24 novembre 2017, l’infirmerie scolaire Wend Raabo. Composée d’un personnel de sept membres, l’infirmerie qui n’était qu’une maisonnette l’année passée est devenue une bâtisse de 6 pièces. Elle est située dans le district sanitaire de Bogodogo et s’attèlera à assurer les consultations et « la prise en charge des lésions courantes des patients », mais aussi à prévenir les maladies par la visite médicale annuelle des élèves et les activités de communication pour le changement de comportement.

L’aire sanitaire de l’infirmerie scolaire Wend Raabo concerne essentiellement les élèves. Ainsi, ce sont plus de 1.200 élèves du complexe scolaire Wend Raabo de Nioko 1 qui bénéficieront de soins primaires « dans les limites des moyens disponibles », indique Soangala Yonli, coordinateur des soins. Mais les parents et les riverains en profiteront également.

Plus de 1.200 élèves du complexe scolaire Wend Raabo bénéficieront de soins primaires

Pour la réalisation du projet, ce sont 22 millions de F CFA qui ont été mobilisés pour la construction du bâtiment abritant l’infirmerie et son équipement. Cela a été rendu possible grâce au soutien de l’ONG allemande, Wunchtrausse. Celle-ci accompagne le complexe scolaire Wend Raabo dans la réalisation de ses projets et, soutient Kathrin Seyfart, responsable de l’ONG, « il y a encore beaucoup de choses à faire et je continuerai à chercher des donateurs pour soutenir les travaux de l’école et de l’infirmerie ».

Sidiki Belem, Directeur fondateur du complexe scolaire rappelle qu’une visite médicale est imposée chaque année à chaque élève. Le but, selon lui, c’est de déceler certains maux et pour exemple, il explique que l’année dernière, les consultations avaient permis de déceler des «maux d’yeux » chez «  au moins 30 élèves ». « Grâce à nos partenaires, poursuit-il, on a pu soigner gratuitement ces enfants. Il y a un cas même qu’on veut amener en Allemagne, parce qu’il se trouve qu’ [au Burkina], il n’y a pas de spécialiste pour traiter. Et sans cette infirmerie, on n’allait pas pouvoir déceler cela ».  

Me Gilbert Noël Ouédraogo qui a participé à la cérémonie d’inauguration a salué l’initiative qu’il qualifie de « belle ». Pour lui, les problèmes fondamentaux du Burkina, ce sont la santé et l’éducation. Le Dr Narcisse Naré, chargé de mission du ministre de santé a également loué la coopération Nord-Sud qui a conduit à la naissance du centre de santé. « Nous souhaitons que de telles initiatives se reproduisent à travers les établissements scolaires du Burkina Faso », a-t-il souhaité.

Les élèves ont manifesté leur joie suite l’inauguration de l’infirmerie

Le ministère de la santé a promis son appui en termes de suivi pour améliorer la qualité des prestations de l’infirmerie scolaire Wend Raabo. Mais déjà, Soangala Yonli, coordinateur des soins, a égrené les besoins immédiats : des médicaments pour soutenir les élèves et du matériel médico-sanitaire pour renforcer l’équipement.

Ignace Ismaël NABOLE

Burkina 24



Ignace Ismaël NABOLE

Journaliste reporter d'images (JRI).

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *