Musique : Les artistes s’outillent pour la prospection du marché extérieur

203 0

Dans le cadre de la clôture de son programme culture et développement au Burkina, l’Ambassade de Danemark au Burkina organise une formation au profit des artistes afin de leur ouvrir les portes du marché extérieur. Une quarantaine d’artistes musiciens et de managers ont pris part à cette activité du 20 au 23 novembre 2017 à Ouagadougou.

Cette formation initiée par l’équipe de Jazz à Ouaga se veut un atelier de découverte animé par deux formateurs danois et bien d’autres activités qui marqueront la fin du programme culture et développement. Le programme culture et développement du Danemark a apporté beaucoup au festival « Jazz à Ouaga », témoigne Diallo Abdoulaye, coordonnateur dudit festival. « Il a permis de développer le concept jazz school, village du festival, jazz performance et la caravane jazz dans les villages ».

En effet, à la fin de ce programme, l’ambassade du Danemark veut donner les clés pour ouvrir le marché extérieur aux artistes burkinabè et apporter une valeur ajoutée à l’industrie musicale.

Plusieurs thématiques ont été abordées pour ce faire, notamment la gestion de la carrière musicale, la réalisation d’un kit de presse, les clés pour maîtriser le marché de l’extérieur, comment mieux organiser sa carrière avec un bon staff. Une formation qui est la bienvenue pour ces artistes en quête de perspectives au goût des participants, en à croire. « C’est une grande expérience pour booster ma carrière au niveau national et à l’international », dit Nourat Zoma, artiste musicienne.

Elle aurait par ailleurs permis aussi aux uns et aux autres d’acquérir ou d’approfondir d’autres connaissances. Le speech, aura séduit Martial Panuchi, un autre participant. « On a apprit à faire un speech, une brève présentation de soi très pertinente dans le cas où tu as une minute devant un professionnel. On a plus besoin d’une présentation de 30 minutes ennuyantes », a-t-il laissé entendre.

Quant à Marisa Segala, formatrice, elle nourrit l’espoir de voir ces artistes mettre ces leçons en pratique et avoir les matériaux qui vont lui permettre de contacter des agences de booking en Europe ou dans des pays d’Afrique afin de leur permettre de poursuivre leur carrière et de la réussir.

Revelyn SOME

Burkina 24

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre