Macron au Burkina : “Le Mouvement des Jeunes Socialistes s’inquiète de la fermeture des écoles”

138 0

Dans cette déclaration, le MJS (Mouvement des Jeunes Socialistes) dit s’inquiéter de la fermeture des classes à l’occasion de la visite du président français.

Le MJS (Mouvement des Jeunes Socialistes) s’interroge sur la décision du Ministère de l’Education Nationale et de l’Alphabétisation de fermer les établissements scolaires du 27 au 28 novembre. Le Burkina Faso a besoin de former ses jeunes afin de leur donner les outils pour triompher dans une économie mondiale toujours plus exigeante et gourmande en compétences spécifiques. Le MJS ne comprend pas cette décision arbitraire qui ressemble à une guerre contre l’Education nationale.

Le Mouvement des Jeunes Socialistes considère le savoir comme la denrée la plus précieuse de notre contrée. Le Burkina Faso a besoin d’investir dans la formation pour générer les compétences qui permettront aux jeunes d’être des acteurs de l’émergence économique, politique, culturelle et sociale de notre grande nation. La fermeture des établissements scolaires est donc un acte majeur. Celui-ci peut se justifier dans le cadre d’évènements patriotiques, de fêtes religieuses ou de célébrations communes.

 Toutefois, la fermeture arbitraire et sans justification des établissements résonne comme une attaque contre tous ceux qui s’engagent chaque jour pour inculquer à la jeunesse de la connaissance et de l’esprit critique.  C’est également un acte violent à l’encontre de nos enfants, adolescents et jeunes adultes qui ont besoin de finir leur éducation afin de pouvoir trouver un emploi et ainsi nourrir leurs familles. Le MJS est très inquiet par cette décision qui n’est pas justifiée et qui en conséquence porte la souillure de l’arbitraire.

Nous prions donc le Gouvernement d’apporter des justifications au sujet de sa décision de fermer pendant deux jours les hauts-lieux du savoir de notre pays. Beaucoup de rumeurs circulent à l’heure actuelle à ce sujet. Ces bruits sont contre-productifs et nuisent à l’image des autorités gouvernementales. Il est donc indispensable à ce que le Gouvernement donne une explication. Surtout afin de démontrer que le Ministère de l’Education Nationale et de l’Alphabétisation n’est pas en train de vouloir affaiblir notre système de formation et d’enseignement.  Le MJS est convaincu que l’Exécutif n’a aucune intention à faire une guerre au savoir, mais des décisions arbitraires sans aucune explication sont destructrices pour la confiance de la population envers le Gouvernement de notre pays.

Si le Gouvernement a fermé les écoles de notre nation sans aucune raison et par simple désir de saboter l’Education nationale, nous exigeons à ce qu’il annule une décision qui n’a pas sa place dans un pays aspirant au développement. Les écoles sont extrêmement importantes pour notre contrée. Nous ne pouvons pas permettre à ce que la mission des enseignants soit compromise car le Ministère de l’Education Nationale et de l’Alphabétisation est pris d’une lubie irrationnelle.

Ouagadougou, le 25 novembre 2017

Adama CONGO

Président des Jeunes Socialistes du Burkina Faso

B24 Opinion

Les articles signés B24 Opinion sont la propriété de Burkina24 et soumis par nos lecteurs. Pour partager votre coup de gueule à publier sur Burkina 24 rendez-vous sur Coup De Gueule Coup De Coeur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre