Ramongo Day 2017 : Carton rouge aux grossesses en milieu scolaire

712 0

Ramongo Day acte II a eu lieu le 25 novembre 2017 dans la commune « urbainement »  rurale de Ramongo, là où se dresse le tout premier échangeur du Burkina Faso et  la seule sous laquelle passe un train ! Un carton rouge a été délivré aux grossesses et avortements en milieu scolaire.

La commune rurale de Ramongo était en fête ce samedi 25 novembre 2017. La raison ? La 2e édition de “Ramongo Day”. C’est ce jour qu’a eu lieu l’épilogue du tournoi inter-établissement de football. Le lycée départemental de Ramongo a affronté le Collège d’enseignement général (CEG) de Rana. La victoire est revenue au premier, à la suite des séances des tirs aux buts (5-4), après un score resté inchangé à la fin du temps réglementaire (2-2).

Les séances des tirs aux buts

Pierre Yaméogo, le capitaine des vainqueurs, est fier de ce deuxième triomphe consécutif. « Nos adversaires n’ont pas démérité. Mais c’est notre courage et notre détermination qui nous ont permis de gagner encore », a-t-il commenté.

Lire également: ” Ramongo Day 2017 sera « ramongolaisement » au rendez-vous “

Mais Ramongo Day ne se résume pas au football. C’est  surtout une occasion de rassembler les filles et fils de la localité et de discuter de sujets sérieux qui engagent la vie de la commune.

 

Voilà pourquoi cette deuxième édition  s’est tenue autour du thème : « Grossesses et avortements en milieu scolaire : l’urgence d’agir ». «Malgré toutes les campagnes de sensibilisation, le problème persiste, souligne le promoteur Alexandre Le Grand Rouamba. Pour le compte de l’année 2016-2017, Ramongo a enregistré 18 filles en grossesses dont 4 à l’école primaire pour 2 avortements et plusieurs abandons.

Ces chiffres peuvent paraître à nos yeux comme minimes, mais ils viennent nous rappeler que même une grossesse se révèle être un cas de trop car les conséquences sont multiples : arrêt brut de la scolarité, risée des camarades, risque de perte de vie en cas d’avortement, rupture momentanée des liens avec la famille dans certains cas ».

Tout en exhortant les élèves à se consacrer à leurs études pour ne pas compromettre leur avenir, Alexandre Le Grand Rouamba a affirmé que  «au-delà de Ramongo Day 2017, le combat engagé se poursuivra dans tous les établissements de Ramongo».  

Alexandre Le Grand Rouamba, le promoteur

Le parrain de Ramongo Day II, Moumouni Dagano, international burkinabè, présent à la cérémonie, a encouragé les équipes et a salué l’initiative de cette compétition. Un joueur que Alexandre Le Grand Rouamba a tenu à apprécier à sa juste valeur en ces termes :  « Comment Ramongo pouvait-il oublier ce talent, celui-là qui a toujours mouillé le maillot pour assurer des victoires glorieuses de notre football ?

Capitaine exemplaire des Etalons, il a brandi en 2013 le trophée d’argent après le brillant parcours du Burkina à la CAN 2013. C’est pour rendre hommage à ce joueur exemplaire que Ramongo Day a décidé d’associer son nom à l’évenement. Merci « MOMO », Merci « CAPI », merci inoubliable DAGANO. Tu restes une des fiertés de notre football».

Moumouni Dagano est le parrain de Ramongo Day 2017

Le Ministre en charge des sports, Taïrou Bangré, a pour sa part affirmé que « c’est une initiative salutaire ». 

En plus du carton rouge décerné aux grossesses non désirées et aux avortements en milieu scolaire, Ramongo Day  a donné un carton vert à la culture qui était associée à cette fête.  Les lauréats en chants,  récitations et sketchs ont été primés.

Cette cérémonie a été marquée par la présence des autorités administratives, coutumières et religieuses. Il s’agit du chef coutumier de Ramongo, du Gouverneur de la Région, du Président la Fédération burkinabè de football, les ambassadeurs des USA , représenté, et  de l’Algérie.

Jules César KABORE

Burkina 24

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre