Gratuité des soins au Burkina : Rencontre de plaidoyer dans le Centre-Nord

1394 0

La ville de Kaya a accueilli, ce mardi 28 novembre 2017, une rencontre de plaidoyer avec les parlementaires de la Région du Centre-Nord. Initiée par l’ONG « Save The Children International Burkina » et ses partenaires, la conférence publique a porté essentiellement sur le bilan de la mesure de gratuité des soins de santé au Burkina Faso de façon générale.

Depuis le 2 avril 2016 dans trois Régions principales (Centre, Hauts-Bassins et Sahel), le dépistage des cancers du sein et du col de l’utérus, les césariennes, les accouchements, les soins pour les femmes enceintes, ou victimes de fistules obstétricales ou encore les femmes en post-partum et pour les enfants de moins de cinq ans sont gratuits.

La mesure annoncée en mars 2016 par le Conseil des ministres a pris effet en juin 2016 dans le Centre-Nord. La mesure constitue notamment en une volonté de suppression de la barrière financière en matière d’offre de soins de santé. Selon un bilan financier dressé par le Directeur général de la santé du Centre-Nord, Issa Ouédraogo, jusque-là, près de 2 milliards de FCFA ont été injectés dans la Région dans le cadre de la mesure.

Il note une mise en œuvre réussie de la mesure de gratuité des soins dans le Centre-Nord malgré quelques difficultés notamment le nombre insuffisant du personnel, la rupture de certains médicaments. Soucieuse de l’effectivité de la mesure, l’ONG « Save The Children Burkina », assurant entre autres un contrôle de ladite mesure et défendant les droits des enfants, est allée ce 28 novembre 2017, au Centre médical du secteur 1 de Kaya avant de rencontrer les parlementaires du Centre-Nord.

La rencontre a été présidée par le Secrétaire général de la Région, Abdoulaye Zeba, représentant le Gouverneur. Pour lui, il s’agit d’une occasion inédite, offerte aux techniciens de la santé et aux populations bénéficiaires venus des 28 Communes du Centre-Nord, de marquer une halte pour faire le point des acquis et envisager les perspectives sur la gratuité des soins maternels et infantiles. « Vos points de vue permettront aux parlementaires de découvrir la réalité des choses et d’en faire un réel cheval de bataille au cours de leur mandat », a dit le SG du Centre-Nord.

A écouter le Député Mathias Ouédraogo, cette mesure de gratuité touche aujourd’hui 25% de la population. « Quoi de plus normal que de permettre à cette population de mener des discussions constructives sur l’accès à ce service avec les responsables administratifs, les élus locaux et les parlementaires pour sa bonne application », lance Valérie Sorgho, Directrice Campagne et Plaidoyer à Save The Children Burkina.

Noufou KINDO

Burkina 24



Noufou KINDO

@noufou_kindo s'intéresse aux questions liées au développement inclusif et durable. Il parle Population et Développement.

Article similaire

Il y a 1 commentaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *