Lancement d’Eco TV : Pour faire écho au besoin en informations économiques

1277 0

Le groupe « Ecodafrik », a organisé la cérémonie de lancement de la web télé Eco TV et de l’application mobile Ecodufaso ce 30 novembre 2017 à Ouagadougou.

 La famille de la presse s’est agrandie. Elle a un nouveau bébé dans la place. Il s’agit de « Ecodufaso », l’actualité économique et financière du Faso qui est un démembrement de « Ecodafrik ». Les informations de Ecodufaso, selon les promoteurs,  sont disponibles sur différents supports.

 Il y aura le support papier, qui parait chaque deux semaines, un volet où les acteurs de la boite enverront des flashs d’information au 3445,  un site web, www.ecodufaso.com et une web TV. Tous ces volets traitent en particulier des questions d’économie et de finances du Burkina Faso, d’où la particularité de « Ecodufaso ».

Tout le public burkinabè et de la diaspora  est invité à venir s’enquérir  des informations que « Ecodufaso » met à leur disposition. « En plus d’apporter de l’information aux populations, Ecodufaso apporte des solutions aux technologies », a souligné Yves Zio, directeur général de « Ecodafrik ».

Il a expliqué qu’un pôle technologie et digitalisation de « Ecodafrik » est en charge du développement et de la maintenance de toutes les plateformes du groupe et ses partenaires. En clair, ce pôle intervient dans la création et la gestion de site web, dans la création et la gestion d’applications mobiles et le « community management ». « Ecodafrik se propose d’être cette entité qui va gérer vos réseaux sociaux pour vous de sorte à ce que vous ayez l’esprit à développer votre activité », assure Yves Zio.

Pour Hadja Fatimata Ouattara/Sanon, ministre du développement de l’économie numérique et des postes, co-parrain de cette cérémonie,  représentée par son conseiller technique, cette initiative portée par la jeunesse est louable, d’où son soutien à cette équipe.

Quant à la Secrétaire Générale, Hortense Zida, représentant le ministre de la communication, elle a  encouragé et souhaité bon vent au nouveau bébé, dans le monde des medias. « Ecodufaso, accompagne les actions allant dans le sens de la vulgarisation des solutions de communication digitales et contribue de manière significative à mettre en lumière le Burkina Faso sur la toile », dit-elle.

« Au-delà de la mission d’information mise à la disposition des populations, (les médias) remplissent une mission publique à l’endroit des pouvoirs publics, des citoyens,  des acteurs de la vie sociale politique, économique (…). Il convient de leur conférer un traitement professionnel (…)», a rappelé Hortense Zida, au nom de Remis Dandjinou. Elle a donc invité  Eco TV, qui a choisi les outils qui sont en phase avec la jeunesse, à s’approprier ce mécanisme qui est le fonds à la presse privée, qui va l’aider à assurer la performance de son option.

« Les attentes sont grandes en termes d’informations économiques. De ce fait, il faudra dans cette approche intégrer trois paramètres pour cette télé accessible en ligne sur les réseaux sociaux (…) La pertinence du contenu, la fidélisation de la communauté vis à vis des contenus…, les stratégies concluantes ainsi qu’un suivi demeureront indispensables pour la pérennité  de votre projet(…) », a terminé Remis Dandjinou par la voix de sa Secrétaire générale.

Irmine KINDA et Alice THIOMBIANO (Stagiaire)

Burkina24



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *