Burkina : Tirs nourris sur l’impérialisme

1429 0

Les deuxièmes journées anti-impérialistes au Burkina, organisées par plusieurs mouvements syndicaux dont l’ODJ, la CGT-B et l’UGEB ont été commémorées ce samedi 2 décembre 2017 à Ouagadougou.

Plusieurs mouvements syndicaux dont l’ODJ, la CGT-B et l’UGEB ont commémoré ce samedi 2 décembre 2017 à Ouagadougou, les deuxièmes journées anti-impérialistes au Burkina.

Pour Gabin Korbéogo, secrétaire général de l’ODJ, l’objectif de ces journées est de contribuer à échanger autour de la situation politique, économique et sociale du Burkina mais aussi des Etats africains caractérisés essentiellement par la domination des Etats impérialistes. Il déclare que sur le plan africain, « on assiste à des remises en cause grave des libertés démocratique et politiques, sur fond de velléités de guerre civile réactionnaire et de pouvoir à vie ». Il ajoute que cela conduit de nombreux jeunes Africains frappés par le désespoir à tenter de rejoindre le prétendu eldorado occidental par des embarcations de fortune.

Le secrétaire général de l’ODJ a également souligné qu’au plan national, le contexte est marqué par la faillite du pouvoir du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) et de ses alliés qui, en deux ans de gestion du pouvoir, ont révélé leur incapacité à apporter des réponses idoines aux préoccupations pressantes du peuple burkinabè  et de la jeunesse qui a été le fer de lance de l’insurrection d’octobre 2014 et du putsch de septembre 2015.

Quant au message du président français à l’ endroit de la jeunesse africaine, Gabin Korbeogo dénonce un mépris. « Il a eu un ton méprisant aussi bien à l’endroit des étudiants. Jje pense que c’est message méprisant et on ne peut pas accepter ça », dit-il.

Pour lui,  le discours du président s’inscrit dans la continuité de la politique française de l’Afrique. « On avait une cellule africaine à l’Elysée, rappelle-t-il. Maintenant, c’est devenu un conseil présidentiel pour l’Afrique. Ils ont juste changé le nom mais dans le fond, ce sont les intérêts de l’impérialisme français qu’ils défendent ».

Aimé KPODA

Pour Burkina24

    

 



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

ADEU: AVIS DE RECRUTEMENT

Posté par - 15 février 2021 0
Créée par arrêté municipal N°2019-234/CO/M/DAJC du 19 novembre 2019, l’Agence du Développement Economique Urbain (ADEU) est un établissement public local…

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *