Burkina : Vers l’officialisation de l’Ordre national des nutritionnistes

1506 0

Le Burkina Faso disposera bientôt d’un Ordre national des nutritionnistes (ONNB) formalisé. Les membres du bureau de l’ordre ont été installés ce samedi 2 décembre 2017 à Ouagadougou à l’issue d’une Assemblée générale. L’ONNB compte donner un coup de pouce à la lutte contre la malnutrition.

Urbain Zongo est le Président de l’ordre national des nutritionnistes du Burkina Faso. Il a été élu pour un mandat de quatre ans, ce samedi 2 décembre 2017 à Ouagadougou lors d’une Assemblée générale constitutive. Le bureau est composé de sept membres principaux.

« Concernant les activités à mener, il faut savoir que ce qui vient de se passer est juste le congrès national et l’installation du bureau. Mais tout de suite dans l’urgence, nous savons que nous devons poursuivre le processus jusqu’à l’obtention des documents officiels, c’est-à-dire jusqu’à ce que la loi soit votée pour une reconnaissance officielle de l’Ordre », a indiqué le Président de l’ONNB.

Le rôle de l’ordre national des nutritionnistes, selon Urbain Zongo, vise d’abord à encadrer la profession pour mieux répondre aux besoins des populations en matière de couverture, d’efficacité, de l’éducation nutritionnelle.

« Il était très important d’avoir un bureau pour s’occuper de la nutrition au Burkina. C’est le maillon qui manquait à la chaîne. A l’instar des autres ordres nationaux, l’ordre des nutritionnistes permettra de réguler un tant soit peu le métier et renforcer le dispositif mis en place par les autorités administratives et leurs partenaires », a expliqué le représentant du ministre de la santé, Théophane Valentin Sissao.

Pour lui, la nutrition occupe une place importante dans le programme de développement du Président du Faso et ces nutritionnistes mettront un peu d’ordre dans la profession du nutritionniste pour le bien-être de tous.

« Lorsque nous avons démarré dans les années 80, les nutritionnistes étaient à un nombre très réduit pour faire face aux besoins de la population. Rapidement, nous avons décidé au sein de notre département de mettre en place une formation en nutrition (CRSBAN) qui tienne compte des besoins spécifiques de notre population. C’est ainsi que cette formation a vu le jour dans les années 96 et s’est perfectionnée au fur et à mesure », a confié le Parrain de la cérémonie d’installation du bureau, Pr Alfred Traoré.

Cet expert nutritionniste et ancien responsable de l’Université Joseph Ki Zerbo encourage l’ordre des nutritionnistes composé à environ 80% de jeunes et qui se sont engagés à combattre la malnutrition au Burkina. Le pays recrute, chaque année depuis 1996, entre 20 et 25 nutritionnistes.

Il faut noter que le rôle principal du nutritionniste est d’aider ses patients à surmonter ou gérer différents types de maladies liés à la nutrition : troubles alimentaires, obésité, pathologies cardiovasculaires, diabète, troubles de cholestérol, etc. Le métier de nutritionniste est multisectoriel pouvant aller du domaine de la santé à celui de l’agriculture, de l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique, des ONG.

Noufou KINDO

Burkina 24



Noufou KINDO

@noufou_kindo s'intéresse aux questions liées au développement inclusif et durable. Il parle Population et Développement.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *