Ouaga : Des journalistes à l’école du droit

566 0

En marge du 3e salon du droit, l’association Droit, libertés et démocratie (ADLD) a organisé une session de formation des journalistes du 1er au 2  décembre 2017 à Ouagadougou, sous le thème « organisation et fonctionnement du système judiciaire burkinabè et international ».

Le salon du droit est un cadre de rencontre, d’échanges et une occasion pour les personnes physiques et morales intervenant dans le domaine du droit, de la justice et de la démocratie de plancher sur des questions d’actualités de la société.

Selon Dieudonné Lankoandé, président de l’ADLD, c’est une occasion pour mieux comprendre, échanger avec les acteurs de la justice et une tribune de visibilité de services et produits, des organisations intervenant dans le domaine du droit.

Ainsi, en marge du salon du droit, l’ADLD a organisé un atelier de formation à l’endroit des journalistes du 1er au 2 décembre 2017 sous le thème « organisation et fonctionnement du système judiciaire burkinabè et international ».

Lire également : ” Salon du droit : La contribution des médias pour la promotion des droits humains “

Dieudonné Lankoandé a expliqué que ce sont plusieurs facteurs qui ont milité à l’organisation de cette formation. A l’écouter, c’est suite à un constat que les journalistes ne sont pas mieux outillés dans le domaine du traitement de l’information judiciaire. Cette formation permettra de comprendre les notions  qui sont liées au droit, à la justice et à la loi.

La cérémonie d’ouverture de la formation des journalistes

L’organisation, le fonctionnement du système judiciaire burkinabè, du conseil supérieur de la magistrature, la procédure pénale, les institutions communautaires et le phénomène de migration mixte et l’apatridie, sont entre autres les différents modules qui ont été dispensés aux journalistes. Cette formation a concerné une trentaine de journalistes, des universitaires et des organisations de la société civile.

Jules César KABORE

Burkina24



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *