8e journée Fasofoot : Salitas FC, leader imperturbable

953 0

Le promu Salitas conserve son fauteuil de leader du championnat national de football de première division après son match nul (1-1) le dimanche 3 décembre 2017 au Stade Dr Issoufou Joseph Conombo de Ouagadougou. 

La jeune formation de Salitas continue d’impressionner en ce début de championnat. Leader depuis le début de l’exercice 2016-2017, le club aux couleurs orange et vert est passé à côté d’une victoire face à l’un des meilleurs clubs du Burkina, à savoir l’Etoile Filante de Ouagadougou (EFO).

Dès l’entame du match, c’est l’une des valeurs sûres du football national Dramane Salou qui, à la réception d’une passe de Youssouf Barro, ouvre le score (0-1) en reprenant le ballon dans les buts de Aimé Zongo (2ème minute). Il était seul face au gardien. Après ce but, c’est l’équipe de Salitas qui va faire courir les joueurs de l’EFO obligés souvent de jouer dur pour récupérer le ballon.

7e au classement et obligé de réagir face à la pression du public, les Stellistes sont plus actifs malgré la vivacité et la technicité des jeunes de Salitas. Cette équipe, au fil du temps, recule permettant à l’EFO de trouver le chemin des buts à la 88e minute par Yannick Pougnongo. Ce score sanctionne donc la rencontre.

Un mauvais début de match selon Paul Koulibaly

« On a mal commencé le match. On a encaissé un but matinal. Au fur et à mesure, on a essayé de poser le ballon et égalisé. On voulait gagner coûte que coûte. On n’a pas pu concrétiser nos occasions. On va essayer de travailler et revenir. On a mal débuté le match. On était timide à l’entame du match. Si on était agressif comme les enfants l’ont fait en première période, on pouvait gagner ce match », analyse l’international burkinabè Paulo Koulibaly qui disputait son premier match de la saison avec l’EFO depuis son retour. Ce dernier est venu pour, dit-il, aider l’EFO à disputer la campane africaine.

L’arbitrage du match a été décrié par les supporters de l’EFO qui estiment que l’arbitre n’a pas sifflé deux penaltys en leur faveur. « L’arbitrage était passable par rapport aux autres matchs. Nous sommes des humains, on fait des erreurs », estime Paul Koulibaly.

L’USCO surprenant deuxième

A l’occasion de cette journée, le Rail Club du Kadiogo (RCK) s’est imposé 2 à 1 devant le Racing Club de Bobo Dioulasso (RCB). L’Association sportive des jeunes espoirs de Bobo Dioulasso (AJEB) a fait une bonne opération en battant Majestic Sporting Club de Saponé par 3 à 0.

L’Union Sportive de la Comoé (USCO) de Banfora qui a frôlé la relégation la saison écoulée a accroché l’ASFA Yennenga à domicile (0-0). Les Unionistes de Banfora sont d’ailleurs deuxième au classement du Fasofoot à huit journées. Une surprise.

L’AS Police s’est faite accrocher à Ouagadougou par l’équipe de Bobo Sport sur le score de un but partout.

Boukari OUEDRAOGO

Burkina24


Résultats de la 8e journée du Fasofoot

USO # SANTOS 0-0

USFA # RAHIMO FC  0-0

AS SONABEL # ASFB 0-0

RCK # RCB  2-1

AJEB MAJESTIC SC 3-0

USCO # ASFA Y 0-0

AS POLICE #  BOBO SP 1-1

EFO # SALITAS FC 1-1

Classement

1er SALITAS FC 18 pts +6

2ème USCO 16 pts +5

3ème RCB 14 pts +4

4ème RCK 14 pts +3

5èmeASFB 11 pts +3

6ème EFO 10 pts +2

7ème MAJESTIC SC 10 pts -1

8ème AJEB 9 pts+2

9ème BOBO SPORT 9 pts-2

10ème USO 8 pts

11ème AS SONABEL 8pts  -1

11ex RAHIMO FC 8 pts -1

13ème USFA 8 pts -4

14ème AS POLICE 7pts-3

15ème ASFA Y 6 pts -3

16ème SANTOS FC 3 pts -10



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *