Journée de partage : Quand des agents de sécurité donnent leur sang

754 0

Pour la troisième édition de ses journées communautaires et de partage, l’agence de sécurité privée M’Zaka sécurité a récompensé ses travailleurs qui se sont illustrés dans l’exercice de leurs fonctions. Dans la même veine, la contribution des agents a été sollicitée pour un don de sang autour d’un repas communautaire.

« On est donneur aujourd’hui et on pourrait être demandeur demain. Donner son sang est un acte hautement moral et spirituel ». Ces mots du directeur général de M’Zaka sécurité, Romaric Sondo, traduit la philosophie qui  a entouré la journée de partage de sa société, le vendredi 8 décembre 2017. Le Centre national de transfusion sanguine (CNTS), présent pour la récolte, attend environ une centaine de poches de sang. Cette contribution a été largement saluée par les responsables du CNTS.

Vidéo – L’appel du directeur général de M’Zaka sécurité 

Burkina 24

Issouf Goueme, responsable des ressources humaines a, au nom du personnel, pris l’engagement de répéter autant que possible cet acte humanitaire et social. « Nous pouvons contribuer à la résolution des problèmes de santé des malades de nos hôpitaux », a-t-il fait savoir.

En sus du don de sang, les agents les plus méritants ont été récompensés. Neuf attestations de reconnaissance ont été attribuées aux plus anciens de la boite et cinq lettres de félicitation pour ceux « qui ont été opérationnels » dans le service en empêchant les vols ou en dénonçant les cas de vol. Des sacs de riz et de spaghetti leurs ont été offerts.

Profitant de l’occasion, les agents ont exposé des difficultés auxquelles ils sont confrontés. Ce sont : « le manque de congé pour la plupart des agents, l’insuffisance de repos, le faible salaire, le manque d’équipement, la non déclaration de certains [agents] à la CNSS (Caisse nationale de sécurité sociale) ».

Des sacs de riz et de spaghetti ont été offerts aux agents les plus méritants

Face à ces préoccupations, Romaric Sondo répond : « vous n’auriez pas besoins de poser ces doléances si seulement 60% de nos clients honoraient leurs engagements en bon temps et sans trop de turpitudes ». Malgré cela, il promet de mettre tout en œuvre pour apporter un plus, dans la vie quotidienne de la centaine d’agents de M’Zaka sécurité présents partout au Burkina Faso.

Les responsables de la société de sécurité privée et les agents se sont séparés le vendredi 8 décembre 2017 autour d’un repas communautaire.

Ignace Ismael NABOLE

Burkina 24



Ignace Ismaël NABOLE

Journaliste reporter d'images (JRI).

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *