Burkina : 4,79/10 sur l’ardoise de Roch Kaboré

1383 0

Dans la mise en œuvre du programme Présimètre porté par l’ONG DIAKONIA, le centre  pour la gouvernance démocratique (CGD) a organisé un dialogue démocratique sur les résultats du sondage d’opinion des deux ans de gouvernance du Président Roch Marc Christian Kaboré. C’était ce vendredi 22 décembre 2017 à Ouagadougou.

A la suite des deux ans de pouvoir du Président Roch Marc Christian Kaboré, le Centre pour la gouvernance démocratique (CGD), dans le cadre du Présimètre en collaboration avec Diakonia, a réalisé un sondage. L’objectif était de contribuer à l’institutionnalisation du suivi citoyen de l’action publique par l’utilisation des technologies de l’information et de la communication.

L’étude a été réalisée selon un échantillonnage probabiliste stratifié à plusieurs degrés. Ainsi, un échantillon représentatif des citoyens en âge de voter avec une taille de 1517 personnes. Le sondage a concerné la période du 30 novembre au 12 décembre 2017.

Au regard des actes posés depuis son investiture à la présidence, êtes-vous satisfaits de ce qui est déjà fait ? Avez-vous le sentiment que ces engagements du président Kaboré pourraient être tenus ? Telles étaient les inquiétudes soumises à l’appréciation de la population.

Selon l’engagement du président de faire de l’enseignement supérieur un système générateur de cadres compétents porteurs d’innovations pour stimuler le développement, le sondage a révélé que 65% ne sont pas satisfaitz contre 22% qui sont satisfaits. Et sur le niveau de confiance de la tenue de l’engagement, 43%  n’ont pas confiance contre 44%.

Sur les actions du gouvernement et la capacité du PNDES à mettre en œuvre le programme présidentiel, l’étude a montré que  50% ne font pas confiance contre 35%.  Concernant le taux de satisfaction sur l’action du président,  55,4% ne font pas confiance contre 43,7%.

Dr Thomas Ouédraogo, directeur exécutif  du CGD

4,79/10 est la note globale que les Burkinabè ont donné à l’action du Président du Faso Roch Marc Christian Kaboré.

Dr Thomas Ouédraogo, directeur exécutif  du CGD, a estimé que « désormais, il faudra inscrire cette dynamique de faire des sondages périodiques dans les agendas nationaux ».  

Télécharger les résultats du sondage

1-EVALUATION-AN-II-Enquête-CGD

2-EVALUATION-AN-II-online

Jules César KABORE

Burkina 24



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *